Fermer la publicité

Départementales : l'union de la gauche en Loire Sud

Loire le 03 février 2015 - Mathieu OZANAM - Politique - article lu 645 fois

Départementales : l'union de la gauche en Loire Sud
Mathieu Ozanam - Ensemble pour une Loire solidaire : « Eviter l'éparpillement, effacer nos étiquettes »

Les partis et mouvements de gauche ou proches de la gauche présentent des candidatures communes pour les élections départementales. Ils sont réunis sous l'étiquette « Ensemble, pour une Loire solidaire ».

« Nous avons voulu lancer un appel pour que le rassemblement soit le plus large possible, insiste Régis Juanico, premier secrétaire de la fédération PS de la Loire. Nous sommes dans une dynamique pour dépasser nos étiquettes politiques. » A quelques semaines des élections départementales, « les partis et mouvements qui se reconnaissent dans les valeurs de la gauche ont fait le choix de la raison. S’ils ne sont pas nécessairement d’accord sur la politique au plan national, ils savent, les uns et les autres, que face au nouveau mode de scrutin il leur fallait s’unir.» Car il faut atteindre 12,5 % des inscrits pour pouvoir prétendre se maintenir au second tour. Une dispersion des voix sur deux candidats de gauche les éliminerait quasi automatiquement.

Sur les six cantons de Saint-Etienne les quadruplettes de candidats (deux titulaires et deux suppléants) ont facilité le panachage des appartenances politiques. Le fort renouvellement parmi les conseillers généraux sortants également : sur 15 membres du groupe de la Gauche démocrate et socialiste, sept ne se représentent pas. « Et personne n’a adoubé personne, les sortants n’ont pas poussé en avant leur favori. »

Socialistes, écologistes, radicaux de gauche, communistes, sans étiquette mais le « cœur à gauche » font équipe pour mener la campagne. Dans le canton de Saint-Etienne 5, le conseiller général sortant socialiste Régis Juanico fait équipe avec l’écologiste Marie-Michelle Vialleton. A Saint-Etienne 2 la conseillère générale sortante socialiste Christine Cauët et le communiste Marc Faure sont en duo. Dans le canton Saint-Etienne 1 la radicale de gauche Zahra Bencharif et le socialiste Yann Saccucci s’épaulent.
Dans d’autres cantons les deux titulaires sont de la même famille : à Saint-Etienne 3 l’ancienne première adjointe de Saint-Genest-Lerpt et conseillère générale sortante socialiste Arlette Bernard fait équipe avec Pierrick Courbon, conseiller municipal socialiste d’opposition à Saint-Etienne. A Saint-Etienne 4 Jérôme Besset et Dominique Pigeon sont tout deux écologistes. A Saint-Etienne 6 ce sont deux socialistes, Joseph Ferrara et Nadia Semache, qui sont candidats titulaires.
Le programme sera décliné au cours de la campagne. Selon les premiers éléments la dimension écologique sera importante et le rôle des citoyens, avec des conseils auxquels ils participeraient, serait mis en avant.

Mathieu Ozanam

Cliquez ici pour découvrir la liste de tous les candidats.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide