Fermer la publicité

Départementales : casse-tête dans les bureaux de vote de Saint-Etienne

Loire le 22 janvier 2015 - Mathieu OZANAM - Politique - article lu 501 fois

Départementales : casse-tête dans les bureaux de vote de Saint-Etienne
Mathieu Ozanam - La Ville de Saint-Etienne conserve 100 bureaux de vote

Le redécoupage des cantons a conduit la Ville de Saint-Etienne à travailler sur une nouvelle carte des bureaux de vote, validée par la préfecture de la Loire. Non sans quelques surprises.

« 30 %des Stéphanois vont changer de bureau de vote », a affirmé le président du conseil général de la Loire sortant Bernard Bonne lors de la présentation de la liste de l’Union pour la Loire qu’il mène. Un chiffre que confirme Gilles Artigues, 1er adjoint au maire de Saint-Etienne en charge de l’organisation des élections (et par ailleurs vice-président du conseil général).

Avec le redécoupage des périmètres des cantons, la Ville de Saint-Etienne a été amenée à repenser l’implantation de ses bureaux de vote. Le canton n° 15 dénommé Saint-Etienne 2) englobe par exemple les communes du Chambon-Feugerolles et de La Ricamarie. Objectif : faire en sorte de se rapprocher de 1 000 inscrits par bureau de vote. Avec une difficulté supplémentaire qui était de coller au plus près des circonscriptions législatives, celles des députés. La volonté étant qu’un électeur identifie son bureau de rattachement pour toutes les élections.
Résultat : la Ville passe de 49 à 56 sites, certains n’offrant pas les conditions d’accueil optimales, d’autres devant être créés de toute pièce pour répondre aux contraintes du nouveau découpage. D’un point de vue technique il serait même possible d’affirmer que 100 % des Stéphanois vont changer de bureau étant donné que la numérotation a été complètement revue.
Tous les bureaux ne parviennent pas à respecter cette règle des 1 000 inscrits, certains sont très déficitaires avec seulement 200 inscrits (bureau n° 14 à Grüner) ou 283 pour le bureau n° 39 (Le Petit coin). La préfecture a même accordé une dérogation pour une enclave du côté de Terrenoire. Les 50 électeurs sur cette zone se déplaceront à Terrenoire pour les départementales et à la Palle pour les prochaines législatives. Il existe en réalité 7 « enclaves ». La raison : la carte des cantons ne recoupe pas celle exactement celle des circonscriptions législatives. De nouvelles cartes d’électeurs vont être adressées en mars avec l’indication des bureaux. La Ville envisage de créer un outil sur son site Internet dans lequel il suffirait d’indiquer son adresse postale pour qu’apparaisse celle de son bureau de vote.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide