Fermer la publicité

Delphine Hanton : « Thuasne permet d'aborder une multiplicité de sujets »

Loire le 13 juillet 2016 - Denis Meynard - Textile

Delphine Hanton : « Thuasne permet d'aborder une multiplicité de sujets »
DM - Delphine Hanton, nouvelle DGA à Thuasne

La fille aînée de la présidente de Thuasne prend, depuis bientôt neuf ans, de plus en plus de responsabilités à la tête du groupe.

« A aucun moment je n’étais prédestinée à occuper des fonctions de direction à la tête du groupe Thuasne (…) le choix de s’investir dans l’entreprise doit se faire dans la liberté », affirme Delphine Hanton qui a pris ces derniers mois la fonction de directrice générale adjointe de l’entreprise  présidée par sa mère, Elizabeth Ducottet. Lors de sa scolarité à Ecole de Management de Grenoble, elle avait toutefois fait le choix de « suivre un cursus tourné vers les ETI et les PME, car il était complet ». Avant d’enchaîner par un Master of Business Administration à l’université du Kentucky. Où elle a pu « expérimenter la réalité internationale et y éprouver et partager la liberté de création, terreau fertile à l’entreprenariat ».

« J’ai pris mes premières fonctions chez Thuasne en 2007, à la suite d’un événement important : le fait d’être nommée au sein d’un conseil d’administration large, dans lequel les administrateurs ont un vrai rôle d’accompagnement de la stratégie du groupe. Dès lors j’ai appréhendé plus en profondeur la réalité de cette entreprise. J’ai pris conscience de son caractère vivant et de la multiplicité des sujets à y traiter », poursuit cette mère de deux enfants.

Delphine Hanton occupe aujourd’hui la fonction de directrice générale adjointe de l’entreprise dans laquelle travaillent également sa sœur et son frère qui ont, eux, suivi un cursus d’ingénieur : Anne-Sophie, en tant que directrice de la communication et Mathieu, qui se consacre à l’innovation. Une fois terminé son parcours de formation, la jeune femme née à Lyon mais qui a passé l’essentiel de son enfance et de son adolescence à Paris, a débuté sa carrière dans l’audit financier au bureau parisien de PricewaterhouseCoopers (un des quatre plus grands cabinets mondiaux d’audit), considérant cette activité comme « une deuxième école ». Plus de huit années constituées de missions variées, dans le domaine comptable, des acquisitions, du contrôle interne et de l’animation d’équipes lui ont permis de se confronter à des « business models » multiples. Delphine Hanton en a apprécié la possibilité qui lui était ainsi offerte d’être en situation de « benchmark » d’une entreprise à l’autre.

A son arrivée chez Thuasne, comme responsable administratif et financier sur le site de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), voici neuf ans, elle était à la tête d’une équipe de quatre personnes. L’occasion pour elle de déployer un outil de reporting mensuel dans le groupe. Ce n’est qu’en 2013 que Delphine Hanton devient directeur administratif et financier du groupe, en charge de la fonction juridique, avec une équipe plus étoffée. Elle participe à plusieurs missions à l’international, telles que la création d’une joint-venture en Inde, des acquisitions aux Etats-Unis et en Suède. En veillant « à leur intégration et au renforcement des processus de contrôle interne ».

Dans les mois qui ont précédé la prise de ses fonctions actuelles de DGA, elle a soumis, fin 2015, au conseil d’administration du groupe le projet d’une prise de participation au fonds 360° Partners Capital, dans lequel BPI France est majoritaire. « Cela nous met en relations avec des entreprises très jeunes et nous permet ainsi de les rencontrer et de travailler ensemble très en amont », ajoute celle qui est également Directrice des systèmes d’information de l’entreprise née à Saint-Etienne voici près de 170 ans. Et dont le chiffre d’affaires s’est élevé l’an dernier à 198 M€, avec près de 1 900 salariés.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide