Fermer la publicité

Déchetteries : la valorisation en ligne de mire à Saint-Etienne Métropole

Loire le 20 mars 2015 - Daniel Brignon - Vie locale - article lu 749 fois

Déchetteries : la valorisation en ligne de mire à Saint-Etienne Métropole
Daniel Brignon - Sermaco, adjudicataire unique de la gestion des 11 déchetteries

Les marchés d'exploitation des déchetteries de Saint-Étienne Métropole ont été renouvelés avec effet au 1er février dernier. La totalité des 11 déchetteries du territoire a été confiée cette fois à un unique prestataire, la société Sermaco, avec l'objectif d'améliorer le taux de valorisation, aujourd'hui de 59 %.

70 000 t en 2013, 75 000 t en 2014, c’est la masse collectée dans les 11 déchetteries de Saint-Étienne Métropole, recyclée à un taux de 59 %. L’objectif des nouveaux marchés d’exploitation, attribués en totalité à une société unique, Sermaco, une entreprise locale de la Ricamarie (jusqu’au 31 janvier 2018) est d’améliorer ce taux de valorisation. Il est question aussi d’optimiser les transports de matériaux.

Sermaco a consenti pour cela un investissement matériel de 130 bennes nouvelles en dépôt dans les 11 déchetteries, et surtout de compacteurs mobiles qui permettent de diviser par trois le nombre des rotations de transfert des déchets vers l’usine de traitement de La Ricamarie, assure le prestataire.

Pour améliorer la valorisation des déchets déposés, Sermaco s’appuie sur des filières dont elle a la maîtrise sur le territoire : la valorisation des déchets verts comme combustible dans les chaufferies bois de l’agglomération ; la valorisation des déchets inertes, tels que les plastiques, dans les cimenteries, agréées pour brûler ce combustible de récupération. Sermaco dispose de lignes de fabrication par broyage de ces deux types de combustibles qui seront plus amplement utilisées.

Une autre filière est sollicitée par Saint-Etienne Métropole, la filière « Eco-mobilier », par convention avec l’éco-organisme éponyme. Des bennes spécialisées recueillent les meubles usagés, en vue de leur recyclage par l’éco-organisme qui finance leur enlèvement et leur traitement. Deux déchetteries sont conventionnées à Saint-Étienne et Saint-Jean-Bonnefonds. Deux autres le seront en juillet 2015.

Le coût d’exploitation des onze déchetteries de l’agglomération s’élève à 3,1 M€ annuels pour Saint-Étienne Métropole, qui cherche à renforcer encore le maillage de ses dépôts avec l’ouverture d’un douzième site à Lorette au premier semestre 2016. Un équipement de 4 550 m2 doté de 10 quais, réalisé pour un montant d’investissement de 900 000 €.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide