Fermer la publicité

Déchets : réduire au-delà des attentes

Isère le 12 juillet 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Région grenobloise - article lu 66 fois

Déchets : réduire au-delà des attentes
Vianney THIBAUT - Les lauréats lors de la cérémonie de restitution des résultats

Grenoble-Alpes-Métropole avait lancé un défi aux familles qui voulaient réduire leurs déchets : atteindre l'objectif de -7%. Finalement c'est une économie moyenne de 45% des poubelles qui a été constatée.

 

En février 2015, 37 familles de l’agglomération s’étaient engagées dans l’opération «moins jeter, le défi » proposée par Grenoble-Alpes Métropole dans le cadre de sa politique de prévention des déchets. 150 personnes ont participé, motivées par un objectif: réduire la quantité de leurs déchets de 7 % en 4 mois. Et c’est finalement un résultat au-delà de toute attente qu’elles affichent avec la réduction moyenne du poids de leurs déchets de 45 %. Des résultats obtenus en combinant imagination et bon sens.


Un habitant de la Métropole produit en moyenne 500 kg de déchets chaque année. Un chiffre à multiplier par 440 000 pour saisir le poids économique et environemental des déchets métropolitains. Une diminution à la source de 22 kg/an/habitant est attendue pour soulager les différents équipements et diminuer la production de gaz à effets de serre. 5 types d’actions sont préconisés : limiter les emballages, limiter l’usage des produits nocifs, réduire le gaspillage alimentaire, développer le compostage domestique et encourager la réparation des objets.


Parmi les actions efficaces et simples à pratiquer au quotidien, les participants ont noté : installer un composteur, apposer un autocollant Stop Pub sur sa boîte aux lettres, privilégier l’achat de produits au détail, préférer les grands pots (yaourts, fromage blanc), proscrire les sachets individuels. Faire soi-même pain, yaourts, compotes…. acheter et cuisiner de plus petites quantités, ou être attentif aux dates de péremption s’est aussi montré très efficace. Les plus motivés peuvent fabriquer leurs produits d’entretien ou leurs cosmétiques. Quelques freins ont également été identifiés, avec un progrès particulier à faire par les fabricants et les distributeurs alimentaires : la vente en vrac n’est pas généralisée par exemple.


Avec ce défi,  Grenoble-Alpes Métropole souhaite encourager  une meilleure gestion des déchets pour diminuer un traitement générateur de coûts et de nuisances. Cette économie de déchets présente de multiples avantages à commencer par les économies pour les foyers, la diminution du coût (supporté par les contribuables) de collecte et de traitement des déchets, ou la préservation de l’environnement en limitant la consommation de ressources naturelles et les émissions de gaz à effet de serre.

Caroline Thermoz-Liaudy

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide