Fermer la publicité

De pourpre et d’or, songe textile

Loire le 24 avril 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Culture - article lu 910 fois

De pourpre et d’or, songe textile
(D.R.)

Clin d’œil aux savoir-faire de la région, un échantillon de tissus précieux présenté sous vitrine, rappelle que  les chasubles de soie de Jean-Paul II et Benoit XVI furent tissés par l’entreprise TBM de Fourneaux.

Un petit espace détente permet de lire, un extrait des Rougon-Macquart de Zola, intitulé le « Rêve ». Belle introduction à l’exposition De Pourpre et d’Or qui se déploie dans les combles aménagées du musée de Charlieu.
Le regard se promène émerveillé. Aux murs des photographies étonnantes présentant des détails d’étoffes rares. Ces clichés agrandis font écho aux chasubles  suspendues à un fil, et dont les soies palpitent au centre de la pièce. Le silence est habité par les explications des travaux des grenadières de Noirétable. Un diaporama au fond de la pièce, raconte en paroles et en images, l’enfilage tel des perles, de cannetilles d’or et d’argent qui orneront les habits des académiciens.  

Photographies scandées de poèmes

« Les clichés sont de René Auger. Il a exposé dans les Yvelines, et aussi en Bourgogne et dans la Loire. Il est connu dans le monde des musés pour avoir réalisé en 2005, une exposition sur le thème des tissus intitulée « Splendeur et usure », au musée de la Bresse (Conservation départementale de l’Ain). Editeur de livres de recherches (en nombre limité), il mêle ses photographies avec des textes inédits de poètes ou d’écrivains.  Il a travaillé cet hiver à l’Hôtel-Dieu de Tournus, sur les habits liturgiques conservés dans la sacristie », explique Danièle Miguet. « La lumière de la salle a donné une tonalité particulière aux détails des tissus qui ont inspiré l’exposition », ajoute la conservatrice. « Ainsi cette photographie présentant juste le cordon des deux parties d’une chasuble, pris entre ombre et lumière, ne dirait-on pas une œuvre abstraite. Et plus loin, ce zoom sur les plis de l’encolure d’une aube. C’est aérien ». En regardant ces photographies scandées par les poèmes de Martine Chantereau, auteur et éditeur de livres d’art sur le voyage, on se promène entre ciel et terre.
Suspendus à des fils invisibles, des chasubles aux couleurs des temps liturgiques,  se balancent en douceur au souffle de l’air ambiant. Sur fond de damas, satin, broché, se détachent des motifs brodés, peints. « Notez ces fleurs sur ce damas de vert profond, c’est une notable de la région qui a fait don d’un tissu magnifique de sa robe pour la réalisation de cette chasuble.» Danièle Miguet pointe le doigt sur un agneau mystique rayonnant de paillettes d’or. Les passementeries sont en dentelles faites à la main et broderies aux différents points. Il y a encore des grappes de raisins collées et rapportées sur les précieuses étoffes.

Ange à l’aiguille

Un pluvial, don de Melle Bellon de Charlieu en 1902, déploie son drap d’or à plat. Il date du XIXe siècle. Brodés sont les parements tout comme le motif d’ange en peinture à l’aiguille. Sur le chaperon, figure l’eucharistie avec le pain, le vin, le Christ et un apôtre. La peinture à l’aiguille de fils d’or et d’argent fait rayonner les visages.
On note aussi des manipules, des étoles tissées par une carmélite de Roanne.  On note le visage du Christ, un portrait tissé, des motifs floraux brodés  sur une étoffe de la maison Neyret. Ces pièces d’ornements, de vêtements liturgiques traduisent  en soie, la foi fervente d’hommes et de femmes aux mains d’or, voulant offrir à Dieu, ce qu’il y a de plus beau.
Magnifique et significative cette exposition qui rend aussi hommage  Paul Duperray, qui anima de nombreux ateliers autour de la soie pour des stagiaires venus de France, Suisse et Belgique.

Béatrice Perrod-Bonnamour


Pratique

De pourpre et d’or, exposition tenue jusqu’en décembre. Ouverture, du 1° mars au 31 décembre, de 14 h à 18 h du 1er mars au 17 juin et du 10 septembre au 31 décembre, de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h du 18 juin au 9 septembre. Fermé le lundi. Musée de la Soierie de Charlieu, 9 boulevard Leclerc à Charlieu. Tél : 04 77 60 28 84.

Ateliers pour enfants
Mercredi 30 avril de 14 h 30 à 16 h 30 : songe textile en relief (de 6 à12 ans) ; vendredi 2 mai de 14 h 30 à 16 h 30 : l’atelier de tissage (de 5 à 12 ans) ; vendredi 9 mai de 14 h 30 à 16 h : photos cherchent tissus (de 4 à 9 ans). Tarifs : 5 € par enfant, 2 € pour les accompagnateurs. Inscriptions à l’office de tourisme du Pays de Charlieu-Belmont, tél. : 04 77 60 12 42 ou musée de Charlieu 04 77 60 28 84 musee.charlieu@orange.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide