Fermer la publicité

De la rue des vertus à la rue des restaurants

Loire le 06 novembre 2015 - Louis Pralus - Vie locale - article lu 95 fois

De la rue des vertus à la rue des restaurants
Louis Pralus - Visite du maire et du président de Roannaise de l'eau

La Ville de Roanne va transformer la rue Victor-Basch pour la rendre plus en phase avec sa vocation de rue des restaurants.

Cette rue appartint jadis au quartier mal famé de Roanne, « de derrière l'hôtel de ville ». Aussi fut-elle baptisée par dérision Chemin des vertus ! Il ne faisait pas bon alors s'y aventurer la nuit tombée. C'était avant la Révolution. Elle devint, après la construction du couvent des capucins place de l'hôtel-de-Ville, en 1632, Chemin des Capucins à la rue Saint-Jean (rue Benoit-Mâlon aujourd'hui). Puis rue Joseph-Chalier (guillotiné à Lyon en 1792), rue Bel Air et en 1945 rue Victor-Basch (né à Budapest, assassiné dans l'Ain en 1944, professeur des universités de Nancy, président de la Ligue des droits de l'Homme).

La spécificité de la rue Victor-Basch est d'avoir du côté des nombres pairs des rampes d'escaliers permettant d'accéder aux rez-de-chaussée anciens construits avant le creusement du sol, lequel permit de rejoindre la rue Jean-Jaurès en pente douce. L'autre particularité est qu'elle se trouve dans un quartier où furent mises au jour des nécropoles gauloises et galloromaines, rue Benoit-Mâlon, datant de la seconde moitié du 1er siècle avant J.-C. jusqu'aux trois siècles suivants. Les urnes funéraires et autres vestiges de ces nécropoles sont conservés au musée Déchelette.

Les travaux, entrepris par la Roannaise de l'eau et par la Ville de Roanne, pour valoriser les sept restaurants consistent en l'installation d'un nouveau réseau d'eau potable et d'assainissement (203 000 €), en un nouvel éclairage, un nouveau mobilier urbain, un nouveau revêtement de sol en béton désactivé et en un apport de végétation (400 000 €). Les derniers travaux remontent à une vingtaine d'années ; quant aux canalisations d'eau elles datent des années 1950. Le chantier va durer six semaines avec interruption pour les fêtes de fin d'année afin de ne pas gêner les restaurants. La rue nouvelle sera livrée en avril 2016. Cette transformation est unanimement souhaitée par les commerçants. Certains s'engagent à refaire les façades pour être en harmonie avec la rue rénovée.

Louis Pralus




À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide