Fermer la publicité

David Delafosse, directeur adjoint de l'Ecole des mines

Loire le 18 septembre 2015 - Florence Barnola - Sciences, Santé, Environnement - article lu 879 fois

David Delafosse, directeur adjoint de l'Ecole des mines
DR - David Delafosse directeur adjoint chargé de la recherche et de l'innovation à l'Ecole des mines de St Etienne

Le directeur du centre science des matériaux et des structures vient d'être nommé en août dernier directeur adjoint chargé de la recherche et de l'innovation de l'Ecole des mines de Saint-Etienne.

L’enseignant-chercheur devient à partir de cette rentrée 2015 le directeur adjoint chargé de la recherche et de l’innovation de l’Ecole des mines de Saint-Etienne, succédant ainsi à Christian Roux parti à Paris exercer les mêmes fonctions au sein de la Direction générale de l’Institut Mines-Télécom.

Dans sa nouvelle charge, David Delafosse souhaite poursuivre le travail entamé par son prédécesseur: « Je ne vais pas changer l’identité de l’école. Les projets sont liés au positionnement de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, membre à la fois de l’institution d’envergure nationale et internationale, l’Institut Mines Télécom, et ancrée, comme toutes les écoles des Mines, dans son territoire et son industrie. Nous allons travailler sur ces deux dimensions à travers nos actions : enseignement, recherche, transfert vers l’industrie. »

Ce Grenoblois d’origine a fait ses études d’ingénieur à l’Enise de Nancy au début des années 90. Il fit sa troisième année à Glasgow. « Les échanges Erasmus en étaient à leurs débuts. Cette année-là, la ville était capitale européenne de la culture. » Il suit alors un master en Mechanical Engineering. « La recherche appliquée était quelque chose dans laquelle je me sentais à l’aise. C’est un outil de travail que j’ai touché pour la première fois pendant à Glasgow et j’ai voulu poursuivre dans cette direction-là. A cette époque, un ingénieur des Mines n’était pas destiné à faire ça. » En 1995, il obtient un doctorat en Mécanique et matériaux  en effectuant sa thèse à l’Onera (office national d’études et de recherches aérospatiales).

Faire entrer la démarche design dans les écoles d’ingénieurs

Le doctorant enseigne par la suite à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. « Thierry Magnin constituait une équipe sur sa thématique importante pour l’industrie, “ La dégradation des matériaux par effet de corrosion et de fragilisation“. » En 2008, le directeur des Mines le missionne pour conduire des recherches dans le domaine des « matériaux pour le design ». « Le Pr Yves Bréchet de Grenoble a disséminé cet enseignement en France, d’abord en Rhône-Alpes à l’INSA de Lyon et à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. » En 2001, il enseigne la sélection des matériaux « Ce cours était assez nouveau à l’époque parce que c’était une vision complètement transversale et réellement centrée sur l’usage. Ce cours est aujourd’hui donnée dans le monde entier, nous en avons été les pionniers. »

En 2013, son travail effectué avec Brigitte Flamand, en charge de l’enseignement en arts appliqués et design au ministère de la recherche, aboutira au master pluridisciplinaire unique en France, « Prospective Design », mené conjointement par l’université Jean-Monnet et l’ESADSE (Ecole Supérieure d’Art et Design). Il est également nommé Visiting professor, professeur associé, au département de Chimie et Ingénierie des matériaux « Giulio Natta » à la Faculté de Design du Politecnico de Milan pour le Master « Design & Engineering ».

En parallèle de ces fonctions universitaires, David Delafosse poursuit son travail pour l’industrie concernant les modes d’endommagement des matériaux. « La métallurgie physique est mon premier métier, j’ai continué à y travailler et à porter le sujet comme directeur du centre Science des matériaux et des structures depuis 2011. »

Florence Barnola
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide