Fermer la publicité

Développement durable - Des Twizy à Huez : l’auto-partage au sommet

Isère le 23 janvier 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 901 fois

Développement durable - Des Twizy à Huez : l’auto-partage au sommet
Olivier Rossinelli, le PdG de Keymoov devant ses Twizzy (D.R.)

Les déplacements à l’intérieur d’une station ont toujours été un casse-tête malgré les navettes mises en place.

Il est en effet malaisé de marcher jusqu’aux remonte-pente avec de lourdes chaussures tout en transportant ses skis. Tout aussi désagréable de prendre une voiture qu’il faudra surtout garer ensuite. En la conduisant de surcroit avec des chaussures pas tellement adaptées. C’est pourquoi Keymoov propose « LA » solution : emprunter une Twizy Montagne 2 places le temps de la course après l’avoir localisée par une application smartphone et l’avoir fait démarrer en apposant une simple carte sur le pare-brise. Pas de formalités ni de paperasses. L’an prochain, la société proposera même d’intégrer une telle location dans le forfait de ski. Dans l’immédiat, la réservation s’effectue par téléphone pour 20 € par jour ou 80 € la semaine avec kilométrage illimité. L’autonomie de ces véhicules électriques s’adapte bien au profil d’une station de ski forcément resserrée, environ 8 km2 pour l’Alpe-d’Huez. Facile à conduire avec ses deux pédales, et même avec des chaussures de ski, cette Twizy « revisitée » s’agrippe étonnamment à la neige avec ses pneus spéciaux à sculptures, sans bruit ni pollution bien entendu. Son freinage constitue aussi une heureuse surprise avec une efficacité étonnante qui laisse  le véhicule en ligne. Bien sûr, la vitesse maxi n’excède pas les 80 km/h mais les accélérations laissent quand même sinon du plaisir du moins aucune frustration. Des barres et un petit coffre extérieurs permettent le transport des skis. L’intérêt du système réside dans son mode opératoire « free-floating » : nul besoin de restituer le véhicule à une borne ou un parking spécial. On le gare lorsqu’on est arrivé à destination, le temps d’utilisation étant automatiquement décompté lorsqu’on coupe le contact.

Deux emplois sur place

A Huez, deux personnes ont été recrutées à temps plein pour récupérer les véhicules le soir dans la station et les emmener pour être rechargés. Troisième opérateur français d’auto-partage, Keymoov gère déjà quelque 400 véhicules électriques à La Rochelle, Nice, Lyon ou Saint-Quentin-en-Yvelines, assure la géolocalisation de 5.000 autres pour des sociétés et celle des 12.000 véhicules de la gendarmerie et de la police nationale. L’un de ses actionnaires vient également de reprendre JDM Automobiles, le constructeur de voitures sans permis Xhéos sur le site d’Heuliez. A la lumière du bilan de cette année, la société étendra l’an prochain son action vers d’autres stations françaises. Une quinzaine délivrent en effet plus d’un million de forfaits par saison en   constituant ainsi un vivier potentiel à côté des affichages publicitaires sur les portes papillon de ces étonnantes Twizy qu’on n’attendait pas forcément aux sports d’hiver.

Michel Molame



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide