Fermer la publicité

Défi autonomie : les clefs du bien-vieillir

Loire le 20 novembre 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 815 fois

Défi autonomie : les clefs du bien-vieillir
(D.R.)

Votre association regroupe des cadres et cadres retraités de la protection sociale mobilisés sur la question de l’autonomie des personnes âgées.

Quels en sont les enjeux ?

Chacun de nous a vocation à promouvoir la protection des personnes âgées en perte d’autonomie, sur le plan financier et des services. L’axe majeur de notre action est en termes simples est de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées le plus longtemps possible et dans les meilleurs conditions. C’est notre credo.

Les moyens que vous vous donnez c’est évidemment cet événement annuel, Défi autonomie ?

Nous conduisons pendant l’année quelques actions mais la grande opération qui occupe notre association est bien sûr Défi autonomie à Saint-Etienne. C’est une vitrine des offres de services, des innovations, des stratégies à mettre en place dans l’élaboration de nouveau services, des évolutions réglementaires, qui contribuent à faire reculer la perte d’autonomie.

Pour ce 8e Défi autonomie vous renouvelez les ateliers de prévention initiés l’année dernière ?

C’est la deuxième année en effet que nous proposons des ateliers auxquels ont participé l’année dernière 750 personnes. Je précise qu’on a dû en refuser faute de places. Cette année le nombre des ateliers passera de 5 à 9. Moyennant 5 séances pour chacun d’eux ils pourront accueillir 1 200 personnes. Il s’agit d’offrir aux gens – aux plus de 50 ans -  les moyens d’acquérir des automatismes, les bonnes pratiques qui retardent les échéances du vieillissement.

Et le salon ?

Sur le salon où il y aura plus de 50 exposants deux idées nous animent. D’abord : comment on accompagne les aidants. Nous proposons un parcours des aidants en fléchant les services et les aides qui leur sont offerts. Le deuxième volet sera une présentation des nouvelles technologies de prise en charge du grand âge, avec des fabricants de matériels locaux et extérieurs.

Au colloque lui-même quelles questions allez-vous aborder ?

Il sera question de la problématique des aidants, le lundi 8 décembre. Le lendemain on parlera de prévention le matin et l’après-midi des filières des soins avec le responsable national, Dominique Libault, président du Comité de pilotage du parcours de santé des personnes âgées dépendantes. Nous aborderons enfin l’organisation des gérontopôles au niveau du concept et à travers l’expérience stéphanoise.

Il sera question aussi de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement qui devrait être adoptée prochainement ?

Comme chaque année nous recevons au colloque le ministre en charge des personnes âgées, en l’occurrence ce lundi 8 décembre, Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie. Elle ouvrira le colloque et nous espérons connaître un peu plus en détail sa vision de la loi, ce qu’elle veut en faire. Il importe de clarifier à nos yeux un certain nombre de choses.

Cela veut-il dire que la loi ne vous paraît pas aller dans le bon sens ?

Au sein de notre association, nous restons un peu sur notre faim. Dans cette loi, on est dans une logique de financement d’actions, nous aurions préféré une logique d’assurance. Ce n’est pas le choix du gouvernement actuel et des précédents depuis 10 ans qui ont fait le choix de s’orienter davantage vers la prise en charge de structures plutôt que d’offrir une garantie d’assurance de la dépendance.

La loi reconnaît les aidants, cela vous paraît-il déterminant ?

La reconnaissance du statut de l’aidant est effectivement une nécessité tant au niveau des entreprises que des collectivités et de l’Etat. Au cours du débat sur ce sujet nous présenterons une expérience au groupe Casino qui a signé un accord de branche avec AG2R pour permettre de financer des congés supplémentaires aux personnels du groupe en situation de devoir accompagner un tiers. Voici une innovation qui nous paraît refléter l’évolution permanente de la prise en charge du vieillissement, un sujet qui n’a pas de limites…

Propos recueillis par Daniel Brignon


Défi autonomie
Les 8 et 9 décembre au Centre des congrès de Saint-Etienne

Colloque
Les principaux rendez-vous : lundi 8 décembre, ouverture à 14 h 30 par Laurence Rossignol secrétaire d’Etat chargée de la Famille des Personnes âgées et de l’Autonomie. A 16 h 30 : débat sur les aidants. A 19 h concert offert aux congressistes.
Mardi 9 décembre, à 9 h débat sur la prévention, à 14 h intervention sur le parcours de santé et à 15 h 30 table ronde sur les gérontopôles. Colloque gratuit sur inscription sur le site www.defi-autonomie.com

Ateliers
Neuf ateliers gratuits, sur inscription. Bulletin d’inscription sur www.defi-autonomie.com, par courriel : defiateliers@gmail.com, par tél., n° Cristal : 09 69 32 22 56.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide