Fermer la publicité

Décideurs - Laurent Clemenceau directeur de l’Afpa Loire

Loire le 17 avril 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 1211 fois

Décideurs - Laurent Clemenceau directeur de l’Afpa Loire
Saint-Etienne est le centre Afpa de référence pour les constructions en pisé (© Denis Meynard)

Supporter des Verts de longue date et amateur de trail, Laurent Clemenceau, qui a participé à la Saintélyon, a suivi une formation commerciale dans une école de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris.


Il a débuté son activité en région parisienne par de la vente d’outillage et de machines-outils en Algérie, enchainant dans le secteur du travail temporaire, avant d’être engagé par l’organisme de formation du secteur du transport et de la logistique AFT.IFTIM, à Rungis. Il en est devenu directeur régional pour le Poitou-Charentes et le Limousin et président de la Fédération de la formation professionnelle (FFP) de ces deux régions jusqu’en 1997, date à laquelle il est parti s’occuper de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et de la Corse, jusqu’en 2005.
« J’ai ensuite choisi d’aller à l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), comme responsable d’affaires à Istres, puis en occupant différentes fonctions à la direction régionale, à Marseille », explique le jeune quinquagénaire. Au cours de l’année écoulée, Laurent Clemenceau était directeur de l’Afpa Transitions, entité spécialisée en ressources humaines pour l’accompagnement de salariés et de demandeurs d’emplois, pour les régions Rhône-Alpes, Auvergne et Paca. Il explique que la réforme de l’Afpa a conduit à l’installer sur le secteur concurrentiel, avec l’arrêt des subventions de fonctionnement de l’Etat et des conseils régionaux. « En tant qu’association de droit privé, on se doit de gagner de l’argent, en répondant à des appels d’offres ». Depuis trois ans, le niveau d’activité de l’Afpa de la Loire est en baisse, avec un effectif salarié passé sous la barre des 80 personnes. Son directeur s’apprête à répondre, éventuellement avec d’autres partenaires pour être plus efficace, à la consultation qui devrait être lancée en juin par le conseil régional.

300 stagiaires en permanence

Les autres appels d’offres sont, pour la plupart, issus d’Opca (Organismes paritaires collecteurs agréés), qui prennent de plus en plus de poids dans la formation professionnelle, en intervenant depuis plusieurs années au profit des demandeurs d’emplois, explique-t-il. Que ce soit pour de grandes entreprises ou pour répondre aux demandes de Congé individuel de formation (Cif) des salariés. Une des tendances actuelles consiste à apporter de nouveaux métiers à des personnes qui se requalifient. Y compris à travers des stages courts pour des salariés en activités, même si le public de l’Afpa compte aussi de nombreux demandeurs d’emplois de longue durée. « En permanence nous avons 300 stagiaires sur nos centres de Saint-Etienne et de Roanne », indique Laurent Clemenceau.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide