Fermer la publicité

Décideurs - Jean-Charles Clément responsable du bachelor stéphanois d’EMLyon

Loire le 06 mars 2014 - Denis Meynard - Agglomération stéphanoise - article lu 1617 fois

Décideurs - Jean-Charles Clément responsable du bachelor stéphanois d’EMLyon
(D.R)

Titulaire d’un doctorat en gouvernance des entreprises de l’Université grenobloise Pierre Mendès-France, Jean-Charles Clément a été désigné chef de projet du futur BBA (Bachelor of Business Administration) qu’EMLyon ouvrira en septembre sur son campus de Saint-Etienne.


Agé de 36 ans, ce professeur affilié en finances, comptabilité, contrôle de gestion et marketing est originaire du Mans. Il a quitté en 2012 la direction des masters de groupe Inseec, à Lyon, pour intégrer le corps professoral d’EMLyon, basé à Ecully. Une institution qu’il connaît bien car il avait commencé à y enseigner comme assistant dès 2001.
Le 24 février dernier, lors de la première présentation dans les locaux du cours Fauriel du futur bachelor d’excellence (qui entend rivaliser avec ceux de grandes écoles de commerce comme l’Essec), Jean-Charles Clément a expliqué que la nouvelle formation de quatre années, qui recrute à la sortie du baccalauréat, « se positionne volontairement comme généraliste ». La cible visée, avec un objectif de 70 inscrits la première année est celle « d’étudiants qui ne font pas de prépas et qui veulent avec leur diplôme pouvoir entrer plus directement dans le concret de la vie professionnelle au sein de grosses PME ou d’ETI présentes à l’international ».
Le responsable pédagogique souhaite tisser des liens avec d’autres écoles stéphanoises d’enseignement supérieur, notamment l’Ecole supérieure d’art et de design de Saint-Etienne (Esad), ainsi que l’Ecole nationale supérieure d’Ingénieurs de Saint-Etienne (Enise). Un des deux semestres de la troisième année d’enseignement, lorsque la maîtrise de l’anglais sera considérée comme acquise, s’effectuera hors de France. Sur le campus de Shanghai d’EMLyon, ou bien dans une université étrangère qui organise des échanges académiques avec l’école d’Ecully. La dernière année offrira « une spécialisation, via une dominante fonctionnelle ou sectorielle » et elle comportera la réalisation d’un mémoire de recherche appliqué à une entreprise.
Jean-Charles Clément estime que ce « BBA », dont le coût de la scolarité s’élève à 8 250 € par an, doit être un investissement réfléchi pour lequel les élèves peuvent trouver des emprunts bancaires à des taux très intéressants. Il met en avant le taux très élevé (94 %) de placement à moins de six mois des diplômés d’EMLyon, ainsi que l’accompagnement métiers et carrières de l’école qui dispose d’un important réseau d’anciens élèves.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide