Fermer la publicité

Décideur - Salah Khennouf reconduit dans ses fonctions de directeur du Cur

Loire le 26 juin 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Actualités - article lu 1869 fois

Décideur - Salah Khennouf reconduit dans ses fonctions de directeur du Cur
Salah Khennouf élu pour un 3e mandat de directeur au Cur (D.R.)

Salah Khennouf est directeur du Cur depuis 2008.

« Cela fait mon troisième mandat. » C’est en présence du président de l’université Khaled Bouabdallah, qu’il  a été réélu par  les membres du conseil de gestion, et  par Hervé Pontille,  représentant le président Devernois de la CCI et par Robert Bost, représentant le député-maire Y. Nicolin.
Salah Khennouf, originaire de Saint Etienne, appartient à une fratrie de 10. « Mes parents étaient très attachés aux études. Je n’ai aucun mérite,  puisque tous mes frères et sœurs ont suivi un cursus universitaire. » La famille compte un médecin, des enseignants, un ingénieur, un fonctionnaire de police, un inspecteur des affaires sanitaires et sociales (Igas)… Et sur les trois enfants de Salah, deux sont en médecine, un autre est déjà professeur d’histoire et géographie au lycée Jules-Ferry à Roanne.
Après des études supérieures à la faculté des Sciences de Saint-Etienne, Salah Khennouf réussit en  1996, le concours de professeur de sciences de l’ingénieur, spécialité Information et numérique. Auparavant en 1989, vacataire pour les cours déconcentrés de la faculté des sciences à Roanne en, il enseigne en BTS au Cerfop, met en place le  laboratoire de physique, l’espace informatique. Le soutien du   district le marque.  Il tisse des liens avec le tissu économique et industriel de Roanne.

La réussite des étudiants

Fort d’un effectif de plus de 800 étudiants dont 40 %  du bassin Roannais, 35 % de l’extérieur, 25% de l’étranger S. Khennouf, ayant développé un partenariat avec la Chine, la Tunisie, le Maroc, projette de l’étendre au Brésil.
Il souhaite   : accentuer la politique de communication entre étudiants et enseignants ; mettre  l’accent sur leur réussite des étudiants autant pour leur cursus universitaire, que pour  leur insertion dans le monde du travail ; consolider les filières existantes, compléter l’offre de formation dans une démarche concertée. Enfin renforcer le travail en équipe et la collaboration pédagogique entre les enseignants.
« Tout cela nécessite la mobilisation de tous et la dotation de moyens humains.  Un atout majeur pour  la  rentrée», conclut le directeur soucieux d’une collaboration avec la Région, la CCI.

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide