Fermer la publicité

Décideur : Pierre Gauttieri, directeur de cabinet de Saint-Etienne

Loire le 08 mai 2014 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 4573 fois

Décideur : Pierre Gauttieri, directeur de cabinet de Saint-Etienne
Pierre Gauttieri, directeur de cabinet de Saint-Etienne (© Mathieu Ozanam)

« C'est une fierté immense d'avoir participé, fort modestement, à ce travail initié par Jean-François Chossy et porté à son terme par Paul Salen dont la détermination aura eu raison de tous les clivages politiciens stériles.

Une première pierre qui en appelle beaucoup d'autres mais qui apporte un immense espoir à des milliers de familles. » Sur son compte Facebook Pierre Gauttieri savoure l’adoption par le Parlement du don de jours de repos à un collègue dont l’enfant est gravement malade. Une proposition de loi née du cas d’un salarié de Badoit à Saint-Galmier. Un dossier qu’il a suivi en sa qualité d’attaché parlementaire du député Paul Salen, un poste qu’il a occupé pendant 3 ans, avant de devenir aujourd’hui directeur de cabinet du nouveau maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau.

Né à Rome qu’il quitte à l’âge de 8 ans, Pierre Gauttieri a résidé en région parisienne de 1976 à 2004. Il y fait ses études : Sciences Po Paris, où il obtient également un DEA en sciences politiques, un DESS en stratégie militaire qui l’amène à travailler pour l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) sur l’identité européenne de la défense dans le cadre de la Conférence intergouvernementale d'Amsterdam de 1997 à la demande du ministère de la Défense avec l’objectif de constituer un « champion européen de la défense ». Il officie ensuite dans le secteur privé en faisant du conseil pour créer des sites Internet et construire une stratégie de communication web.

A l’écoute de la radio, il entend Alain Madelin s’exprimer au sujet de l’identité européenne de la défense. Son sang ne fait qu’un tour. « Je lui ai écrit pour lui dire en somme : " quand on ne sait pas, on se tait" », s’amuse-t-il. Celui qui est alors président de Démocratie libérale l’appelle pour engager le débat et finalement l’embaucher. Pierre Gauttieri sera chargé pendant deux ans du suivi éditorial du site du futur candidat à l’élection présidentielle de 2002. « Alain Madelin est un bourreau de travail et un intellectuel qui resté attaché à sa liberté de pensée. J’ai énormément appris à ses côtés. Je ne renie rien de mon parcours », insiste-t-il.

C’est en 2004 que Pierre Gauttieri pose ses valises dans « l’autre » ville aux sept collines, appelé à devenir chef de cabinet de Michel Thiollière. Mais deux ans plus tard il se voit proposer de rejoindre le conseil de développement de Saint-Etienne Métropole en qualité de directeur « pour en faire un véritable outil de développement. »

Avec l’élection de Maurice Vincent, son contrat arrive à terme en février 2009. « Je tiens à préciser que les choses se sont passées très correctement. » Que faire ? Rejoindre la région parisienne ou rester avec sa famille à Saint-Etienne ? Ce sera la Loire où il devient l’attaché parlementaire du député Paul Salen. « J’ai eu deux années de chômage, et n’en déplaise à certains : ça peut arriver à tout le monde », faisant référence à des propos émis lors de la campagne municipale. Membre exclu du Parti radical pour avoir rejoint dès le mois d’octobre Gaël Perdriau, il en a été le directeur de campagne. Jusqu’à retrouver les bureaux à la Ville quittés 8 ans plus tôt.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide