Fermer la publicité

Décideur - Céline Henrion Ribeyron, comme un poisson dans l’eau

Rhône le 20 octobre 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 996 fois

Ne lui parler pas d’interface.

Trop froid, trop schématique, pas assez humain. « Je n’aime pas ce mot. J’aime, celui de “facilitateur“ : on cherche à comprendre l’autre. Il y a une vraie valeur ajoutée », insiste Céline Henrion Ribeyron en référence à son expérience de chargée d’animation commerciale dans la banque. Facilitatrice, elle l’est toujours. D’un nouveau genre qui lui plaît davantage.

A 34 ans, Céline Henrion Ribeyron est en effet une maman enchantée. Il y a ses deux enfants certes. Il y aussi sa vie professionnelle et son nouveau poste de directrice du Réseau entreprendre Loire. Quand on est fille d’entrepreneur, passée par le secteur bancaire puis le Medef Loire, « que l’on baigne dans le monde de l’entreprise depuis tout petite », il n’y a pas d’hésitation au moment où l’opportunité de remplacer Christian You (encore présent à 30 %) se présente.

Avant cela, Céline Henrion Ribeyron qui effectué ses études à Saint-Etienne (IUT  puis IUP management) avait donc travaillé 9 ans à la BNP où elle était rentré en Master alternance en 2001. « Frustrée par l’aspect purement financier » des choses, elle devient secrétaire générale du Medef Loire avant que son second bébé ne l’amène à réfléchir puis à conclure à une envie d’ailleurs. Après avoir goûté durant un semestre à l’Ecole nationale supérieure de pâtisserie d’Yssingeaux (où elle préparait un public en reconversion à la gestion d’entreprises), elle est officiellement entré dans ses fonctions au Réseau entreprendre Loire le 1er septembre.

L’association réunit 78 chefs d’entreprise accompagnant bénévolement des créateurs et repreneurs de futures PME frappant à sa porte. « Je trouve ici des valeurs qui me vont parfaitement : réciprocité, aide gratuite, méthodes d’entreprise auxquelles je tiens…» Mais par dessus tout, « c’est l’humain, le porteur de projet qui est au centre de l’attention. Voir tous ces chefs d’entreprise à l’agenda bien chargé trouver du temps pour aider à fond… C’est typiquement le genre d’initiative qui devrait passer au JT, que l’on censé envier aux autres pays. J’arrive et un travail énorme a été réalisé mais je pense que nous pouvons développer encore notre communication. » Réseau entreprendre Loire vient d’ailleurs de sortir l’annuaire de ses membres.

Fondée dans la Loire en 1999 par essaimage d’une initiative du PDG d’Auchan dans les années 80, l’association est actuellement présidée par Frédéric Baudouin, à la tête de Gibaud. Elle compte cinq salariés (trois équivalents temps plein). Les « lauréats », c’est-à-dire les projets acceptés par un jury après plusieurs rendez-vous bénéficient de prêt à taux 0 (en général dans une fourchette entre 30 000 et 80 000 € selon l’idée) et d’un accompagnement, d’un suivi sur mesure. En 15 ans, 148 entreprises ont ainsi été accompagnées, 2,465 M€ accordés sous forme de prêts d'honneur, 1 350 emplois créés ou sauvegardés. Tout cela grâce à un total de 1 500 heures de bénévolat dispensés…



[caption id="attachment_337986" align="alignnone" width="455" caption="Céline Henrion Ribeyron"][/caption]





À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide