Fermer la publicité

Crocus lève 19 M€ pour adresser de nouveaux marchés

Isère le 31 juillet 2015 - Laurent Marchandiau - Industrie - article lu 125 fois

Crocus lève 19 M€ pour adresser de nouveaux marchés
DR - Jean-Luc Sentis, vice-président mondial des opérations de Crocus Technology.

Et de cinq pour Crocus Technology. La société grenobloise spécialisée dans la conception de semi-conducteur magnétique vient de finaliser une nouvelle levée de fonds de 19 M€ auprès de ses investisseurs historiques. Objectif ? Industrialiser ses composants dans l'électronique grand public, automobile et Internet des objets.

Nouvelle levée de fonds pour Crocus Technology ! Spécialisée dans la conception de semi-conducteurs magnétiques à haut rendement et haute fiabilité, la société grenobloise a bouclé son 5e tour de table. 19 M€ ont été levés auprès de ses investisseurs historiques (Idinvest Partners, Sofinnova Partners, Innovation Capital, NanoDimension, Ventech, CEA Investissement, Rusnano, Industrial Investor Group et Kreos Capital.) Une opération qui porte les investissements, depuis sa création en 2004, à 180,3 M€.

Il faut dire que les levées de fonds successives sont à la hauteur de la technologie de rupture développée par Crocus Technology. La PME élabore une nouvelle gamme de composants électroniques basés s’appuyant sur la technologie Magnetic Logic Unit (MLU) perfectionnée depuis son partenariat avec IBM en 2011.

L’innovation repose sur l’élaboration de mémoire magnétique (MRAM) conciliant « la rapidité de la mémoire volatile telle que la DDRAM contenue dans nos ordinateurs avec celle non volatile (mémoire flash), que l’on retrouve dans nos clefs USB », confie Jean-Luc Sentis, vice-président mondial des opérations de la jeune pousse grenobloise. Des capteurs offrant des performances accrues pour les applications industrielles requérant une haute sensibilité, un fonctionnement sous forte température, un faible bruit et un coût réduit. Comptant une trentaine de clients actuellement, la société vise la centaine fin 2015.

« D’ici un an, nos effectifs augmenteront de 30 à 40 % afin de déployer un réseau commercial et un support technique en Europe, aux États-Unis et en Asie », explique Michel DesbardPdg de l’entreprise. Cette levée de fonds permettra de diversifier les produits en adressant à terme les secteurs de l’électronique grand public, de l’automobile et de l’Internet des objets.

Actuellement, l’entreprise, faute de trouver des partenaires sur l’Hexagone, fait fabriquer ses produits en Israël par TowerJazz. Mi-2011, Crocus a tissé une alliance avec le fonds public russe, Rusnano, qui a donné lieu à la naissance d’une société commune, Crocus Nano Electronics et ainsi, construire une unité de production à la périphérie de Moscou soutenue par l’État russe à hauteur de 100 M$. Celle-ci démarrera d’ici la fin de l’année. Crocus est présent en Californie, à Grenoble et au Rousset (Saône-et-Loire.)

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide