Fermer la publicité

Crématorium de Saint-Etienne : l'ouverture est confirmée pour 2018

Loire le 07 octobre 2016 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise

Crématorium de Saint-Etienne : l'ouverture est confirmée pour 2018
Cimaise architectes/Saint-Etienne métropole - Le bâtiment accueilliera dans ses deux salles de cérémonies respectivement 170 et 50 personnes

Le processus de sélection des entreprises candidates à la construction du nouveau crématorium de Saint-Etienne est achevé. La livraison est prévue pour l'automne 2018.

Cinq groupements de candidats avaient été sélectionnés pour concevoir et réaliser le nouveau crématorium. Le marché public a été attribué à Citinéa (l’entreprise de BTP du groupe Vinci), l’architecte stéphanois Cimaise et le fabricant de fours ligérien FMI Process.

L’équipement de 1 000 m² sera implanté dans le quartier de Montmartre sur un terrain de 11 000 m² traversé par la rue Alfred-Colombet. Le coût total devrait atteindre 7,5 M€ HT, dont un tiers financé par les collectivités investies dans la société publique locale (SPL). Les deux autres tiers seront supportés par le recours à l’emprunt.

L’édification d’un nouveau crématorium s’imposait depuis quelques années avec l’obsolescence annoncée des équipements du crématorium de Côte-Chaude. La tendance observée dans la population française est semblable dans la Loire. En 1998, 750 défunts avaient été incinérés, ils ont été plus de 1 600 l’an dernier.

L’ancien maire socialiste Maurice Vincent avait initié un premier projet dans lequel la société publique locale constituée de neuf communes devait non seulement construire, mais également exploiter elle-même le nouvel équipement funéraire.

Après son élection Gaël Perdriau a choisi de reconsidérer le projet dans son intégralité, préférant limiter l’action publique à la seule construction. Une nouvelle SPL était constituée, mais en étant cette fois-ci élargie aux intercommunalités voisines (Loire Forez, le Pays de Saint-Galmier, les Marches du Velay et de Rochebaron à Chalencon) et Saint-Etienne métropole. En effet depuis le 4 février 2015, la compétence de « création et gestion des nouveaux crématoriums » est portée par la communauté urbaine stéphanoise.

Cet élargissement coïncide avec le bassin de population qui utilise actuellement le crématorium de Côte-Chaude. « Les utilisateurs dépassent largement le territoire de la seule ville de Saint-Etienne », précise le maire Gaël Perdriau. Si 67 % des demandes sont faites par des habitants de l’agglomération, 20 % viennent des habitants de la périphérie (dont 8 % issus de Loire Forez) et 13 % d’au-delà.

Si la date d’ouverture est connue, le mode de gestion de ce nouvel équipement doit encore faire l’objet de délibération de la part des collectivités locales partenaires de la SPL. La délégation de gestion de service public, avec l’ouverture du marché confié à une société privée, semble avoir les faveurs de Saint-Etienne métropole. Il lui reviendra alors d’établir les tarifs qui s’appliqueront.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide