Fermer la publicité

Coordination rurale : « l'Etat ne tient pas ses engagements »

Isère le 03 avril 2017 - Sevim SONMEZ - Société

Coordination rurale : « l'Etat ne tient pas ses engagements »
Sévim Sonmez - La CR38 interpelle de nouveau les politiques pour l'avenir de leur profession

A l'appel national du syndicat Coordination rurale, une vingtaine d'agriculteurs se sont retrouvés vendredi 31 mars devant le Temple d'Auguste et de Livie à Vienne recouvrant à nouveau la vache « Yoplait », d'une bâche noire et d'une banderole arborant leurs revendications.

« Quelques jours après le 60e anniversaire du Traité de Rome et 2 ans après celui de la mort des quotas laitiers, les délégations départementales de la Coordination rurale se mobilisent pour interpeller les politiques et notamment les candidats à la présidentielles et aux législatives, explique François Ferrand, président de la CR38. 

La CR a également envoyé à l’ensemble des candidats politiques une silhouette en carton d’un homme d’1,7 m, vêtu d’un costume et de bottes, accompagné d’un dossier avec les 10 mesures à mettre en place pour « faire de l’agriculture un secteur essentiel de l’économie ». « Les politiques menées et notamment sous le gouvernement Hollande ont ruiné l’agriculture. L’Etat ne tient pas ses engagements, lance le président de la CR38. Nous n’avons ni les moyens, ni la visibilité nécessaire pour vivre de notre travail. Les normes européennes sont mises à la mode française et ne sont pas harmonisées au sein même de l’Europe, les réglementations ne sont pas unifiées. » Et un agriculteur d’ajouter : « Il n’y a pas de préférence nationale et nous devons faire face à une concurrence européenne.»

La CR38 entend rencontrer les candidats aux législatives et propose de leur ouvrir les portes de 14 fermes réparties sur l’hexagone pour ceux qui désireraient échanger avec les agriculteurs.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide