Fermer la publicité

Création d’entreprises/Innovation/Micro crédit : plus de 470 projets !

Isère le 12 février 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 1249 fois

Création d’entreprises/Innovation/Micro crédit : plus de 470 projets !
Benoit Prud'homme, Gilles Devasquet, Marie-Paule Geay et les micro-entrepreneurs « ADIE 2013 » (© DR)

C’est au sein de l’agence Pôle emploi de Saint-Martin-d’Hères que Benoit Prud’homme directeur de l’ADIE Isère (Association pour le droit à l’Insertion Economique) et Gilles Desvaquet, directeur pôle emploi territorial de l'Isère, ont choisi de lancer cette édition anniversaire, présentant un bilan très positif avec une augmentation de 35% de personnes accueillies et 270 microcrédits accordés en 2013.

Contrastant avec la triste annonce de la non inversion des chiffres du chômage, l’enthousiasme de la « cuvée » ADIE 2013 s’est illustré avec les témoignages d’entrepreneurs : la friperie « Rose Bouton » à Voiron basée sur la récup au sein de commerces partenaires, la boutique de cosmétique en ligne « Ma belle nature » de Maria-Anna Simonet, docteur en biologie lassée par ses recherches d’emploi infructueuses, le dépôt vente à Fontaine d’articles de puériculture avec animations pour enfants, conciliant les compétences de graphiste et de gestionnaire de Najla Samrani, ou encore l’épicerie/restauration de la jeune Marion Gomez à Rovon. Ces entrepreneurs n’auraient pas franchi le pas sans le soutien et la réactivité de l’association dont la majorité des conseillers est bénévole. « J’ai été surpris par la disponibilité des personnes de l’ADIE, j’ai pu m’acheter mon fourgon pour démarrer et on m’a accordé une subvention arrivée comme un cadeau, reconnait Armand Petit, créateur de l’entreprise de charpente « Au bois d’Armand » à Grenoble, « Ce fut fulgurant, confirme Patrice Coacolo, créateur du site jevouslaissemacarte.com, je souhaitais développer un nouveau produit qui m’obligeait à interrompre mon activité commerciale, la décision d’avance de fond de l’ADIE a été prise en quelques jours ».Pour Gilles Desvaquet, le partenariat avec l’association pionnière du micro crédit en France participe avec les contrats aidés, à la moindre hausse du chômage dans le département*. 350 jeunes ont un projet « L’ADIE a pris de plus en plus de place dans le paysage, cet accompagnement a des résultats sur les taux de réinsertion, le tout avec une dimension humaine qui va au-delà du simple prêt financier ». Même constat pour Marie-Paule Geay, directrice de l’agence de Saint-Martin-d’Hères pour qui l’ADIE vient en complément des conseillers spécialisés et des ateliers sur la création d’entreprise. « 350 jeunes ont un projet et plus de 500 demandeurs d’emploi sur 6000 inscrits sont en création actuellement dans notre agence». Plusieurs prestations ADIE sont proposées selon le profil des candidats et l’étape de leur projet. Ainsi, 85 isérois de moins de 32 ans ont bénéficié du dispositif bénévole « Créajeune », avec une formation d’un mois et un suivi de 4 mois par un tuteur. 26 d’entre eux ont créé leur entreprise. Même nombre de porteurs de projets matures pour la formation « Bien démarrer », tandis que des centaines ont fait appel aux services post projet en « perm’Adie ». La semaine du microcrédit 2014 se clôturera le 14 février par le 25 è anniversaire de l’association, fêté à la chambre des métiers de Grenoble avec des ateliers de mise en réseau également ouverts aux futurs entrepreneurs (sur inscription au 04 38 70 17 60). Infos sur : www.adieconnect.fr. RV au 09 69 328 110 *voir encadré Encadré L’Isère moins impactée par la hausse du chômage en 2013 Selon Gilles Desvaquet, directeur pôle emploi territorial de l'Isère, présentant les résultats négatifs de décembre (hausse de 0,2% en Isère, 0,6% en Rhône-Alpes), l’Isère a mieux résisté à la progression importante du nombre de chômeurs en catégorie A de Rhône Alpes sur l’année 2013. Celle-ci s’élève à 4%, dont : + 5,2% dans le Rhône, + 4,6% en Ardèche, + 4,5% en Haute-Savoie, + 4,8% en Savoie, et + 2,2% en Isère. Cette relative « résistance » iséroise tiendrait à plusieurs facteurs : l’activité économique diversifiée du département et son attractivité pour les entreprises (industrie, emplois saisonniers, recherche, commerces, …) et le maillage des acteurs de l’emploi, particulièrement mobilisés sur des actions communes et sur la mise en place des contrats aidés (ADIE, CCI, Région, Pôle emploi, collectivités…).


Nanouk Lantran



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide