Fermer la publicité

Connivences artistiques pour Noël

Loire le 19 décembre 2014 - Béatrice PERROD-BONNAMOUR - Expositions - article lu 91 fois

Connivences artistiques pour Noël
DR - Alcala

Diane Crouzet met en lumière la complicité de 18 artistes pour offrir aux fidèles de la galerie un noël éblouissant de formes et de couleurs.

« Cette exposition, je la souhaite joyeuse, lumineuse, ludique s’adressant aux enfants comme aux adultes. Entrent en scène des œuvres d’artistes ayant exposé au moins une fois cette année, d’artistes incontournables de l’espace de la rue Brison, de nouveaux aussi », explique la jeune galeriste.  

Coup de cœur pour Anne Poiré et Patrick Guallino. Sur un Fruit  de lune, ils nous entraînent sur Les Sentiers du bonheur,  pavés dÉclat d’amour. Feu caresses, feu flamboyant, réchauffent le cœur de tous et chacun qui regardant les toiles de ces artistes sont pris à l’hameçon  d’une tendresse contagieuse. Ils invitent à partager leur imaginaire  peuplé de personnages et de couleurs réalisant une ronde de paix et d’amour autour du globe. À plat sur la toile, ou sur les pages d’un livre, sculpté dans le bois ou autres matériaux, le monde féérique traité à l’acrylique des Guallino, est un enchantement. Autre univers poétique, celui auquel nous convie Jocelyne Besson Girard. Elle fait vivre une galerie de personnages en provenance d’un éther mystérieux. Une fois de plus, Jean-Claude Bidot, amuse son public en l’interpellant sur la bêtise humaine, en se moquant gentiment de la société sur laquelle il porte un regard désabusé. Plaisir, en retrouvant les acryliques sur toile d’Edgart, passionné de cinéma, films noirs, les années 1930, d’expression surréaliste et symbolique, et expert dans le royaume de la BD. Retrouvailles avec Alcala. L’inconditionnel du flamenco, le créateur du Festival du nu à Mably, expose des scènes populaires animées de personnages aux traits caricaturaux. Les êtres nés des mains de Yannis Lagresle surviennent d’un autre monde.  Ils sont fragiles.  Ses sculptures sont sans artifice… elles racontent l’enfance,  et évoluent dans univers unique et insolite.

Quant à Yves Paoli, ce peintre de la lumière, il nous invite à rechercher l’étoile qui guide le chemin.

Béatrice Perrod-Bonnamour

Galerie Pikinasso, 8 rue Brison à Roanne, jusqu'au 28 décembre.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide