Fermer la publicité

La filière papetière en Isère : enjeux et perspectives

Isère le 22 novembre 2015 - Laurent Marchandiau - Industrie - article lu 101 fois

La filière papetière en Isère :  enjeux et perspectives
DR - Les 1ères Rencontres de l'Union Papetière se tiendront du 24 au 26 novembre à Grenoble Alpexpo.

Secteur historique de la vallée du Grésivaudan, la filière papetière a subi de nombreux aléas, lourdement influencés par les évolutions technologiques et une concurrence étrangère plus forte. Des points qui seront abordés lors des premières Rencontres de l'Union papetière à Grenoble Alpexpo qui se tiendront du 24 au 26 novembre prochain.

À l’image de la ganterie, la filière papetière, après ses périodes fastes a subi ces dernières années de nombreux revers. Autrefois très présente dans la vallée du Grésivaudan et plus largement autour du bassin grenoblois, ils ne sont plus qu’une poignée aujourd’hui. Et pour cause ! Les mutations technologiques avec le passage au tout numérique ainsi qu’une concurrence étrangère féroce, des normes réglementaires, un coût du travail trop élevé, ont entamé leur marché, autrefois prospère et riche d’un savoir-faire. Et c’est là tout l’enjeu de ces premières Rencontres de l’Union papetière qui se tiendront du 24 au 26 novembre à Grenoble-Alpexpo. Organisées en partenariat avec Grenoble-Alpes Métropole, la Région Rhône-Alpes, la ville de Grenoble ainsi que le département de l’Isère à travers l’AEPI (Agence de développement économique Isère-Rhône-Alpes), ces rencontres reviendront sur les perspectives du secteur à l’heure de la 4e révolution industrielle.

Face aux enjeux de la mondialisation, quel avenir pour la filière papetière ? Une problématique qui sera abordée lors d’une table ronde avec en filigrane la question de l’accès « Au progrès numérique : mythe ou réalité ? » La quatrième révolution industrielle, celle du numérique, est en marche et impacte l’ensemble des secteurs d’activités.

Moderniser les outils de production pour gagner en compétitivité est l’un des enjeux majeurs pour l’industrie papetière avec des machines plus connectées et réactives. Mais pas seulement, puisque le secteur doit aussi se réinventer, tout en se diversifiant encore davantage vers des créneaux plus porteurs : marché de niche à forte valeur ajoutée, etc. Cette table ronde sera animée par le chroniqueur Jérôme Bonaldi en présence de Raymond Redding, chargé de mission pour l’industrie papetière, nommé par le ministre de l’Économie. En parallèle, une exposition commerciale aura lieu ainsi que divers ateliers.

Laurent Marchandiau

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide