Fermer la publicité

Concert-lecture - Le violoncelle de guerre, Maurice Maréchal et le poilu

Loire le 16 janvier 2014 - Florence Barnola - Culture - article lu 897 fois

Concert-lecture - Le violoncelle de guerre, Maurice Maréchal et le poilu
La violoncelliste Emmanuelle Bertrand est ligérienne d'origine (© Alvaro Yanez)

Le violoncelle de guerre est un concert-lecture des lettres de Maurice Maréchal ainsi que des neuf carnets de guerre du poilu : « Les confidences les plus intimes sont dans le journal, les lettres ne disent pas tout, elles se veulent rassurantes vis-à-vis de la mère », raconte la musicologue Florence Badol-Bertrand, « il y raconte notamment comment il a pu se faire fabriquer un violoncelle par des copains menuisiers, dans les tranchées avec lui, avec des caisses de munitions et des morceaux de portes ».

Ce n’est pas sur ce violoncelle un peu particulier qu’Emmanuelle Bertrand va jouer, l’original étant trop fragile est conservé au musée de la Musique, mais sur une réplique. La musicienne interprètera des extraits d’oeuvres de Bach, Britten, Léon Boëlmann, Claude Debussy, Mendelssohn, ainsi que deux pièces de son mari, le pianiste et compositeur Pascal Amoyel. C’est à l’initiative des Amis du musée d’Art et d’Industrie que ce spectacle créé il y a deux ans avec Didier Sandre comme comédien, se produit ce mois-ci à la Bourse du travail de Saint-Etienne avec pour lecteur Christophe Malavoy. Outre le violoncelle, un autre lien se fait entre la violoncelliste virtuose et le poilu, un héritage qui passerait par Saint-Etienne : «  Il se trouve que Maréchal a été le professeur de Marie-Thérèse Heurtier, elle-même professeur d’Emmanuelle au Conservatoire Massenet, il a enseigné le violoncelle aussi au stéphanois Jean Deplace professeur d’Emmanuelle au CNSM de Lyon. D’une certaine manière, il y a une filiation, qui s’entend dans le son, entre Maréchal et Emmanuelle, c’est un violoncelle qui ronronne. »
Avant ce concert-lecture Emmanuelle Bertrand interprétera seule un autre spectacle musical intitulé Un violoncelle pas comme les autres où la musicienne à l’aide de son instrument racontera l’histoire singulière de ces soldats de la première guerre mondiale.

Florence Barnola


Le violoncelle de guerre, Maurice Maréchal et le Poilu, par Emmanuelle Bertrand et Christophe Malavoy le 25 et 26 janvier à 16 h 30 à la salle de conférence de la Bourse du travail.
Un violoncelle pas comme les autres, par Emmanuelle Bertrand le 25 et 26 janvier au musée d’Art et d’Industrie à 14h 30. Gratuit pour le jeune public.
Informations auprès de l’Association des Amis du musée d’Art et d’Industrie au 04 77 21 90 50.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide