Fermer la publicité

Commerçants du Nord Isère : l'union sacrée

Isère le 20 septembre 2015 - Jacques SAVOYE - Nord-Isère - article lu 383 fois

Commerçants du Nord Isère : l'union sacrée
Jacques Savoye - Les commerçants du Nord Isère unis pour l'emploi

Forte de 6 500 adhérents, la Fédération des groupements commerciaux du Nord Isère, que préside Christophe Carron, oeuvre sur l'accessibilité des commerces aux personnes à mobilité réduite.

L' accessibilité des personnes à mobilité réduite dans les commerces sera au menu, le lundi 21 septembre à Villemoirieu, de l' assemblée générale de la fédération des groupements commerciaux du Nord-Isère. Ce sera même le plat de résistance. En effet, à dater du 29 septembre, les commerçants disposeront de trois années pour entreprendre les travaux nécessaires au respect de la loi. S'ils ne s'en soucient pas, ils encourent une fermeture administrative ! Et il y a d'autant plus urgence que, selon les estimations, 80% des  6 500 commerces nord isérois ne sont pas aux normes.

La fédération des groupements commerciaux, que préside Christophe Carron, a donc décidé de passer à l'offensive. Ainsi, elle a engagé une démarche d'appel d'offre auprès de cabinets spécialisés afin de proposer à ses adhérents des audits à prix mutualisés. Le cabinet QCS Services, implanté à Villefontaine, a été retenu. Ses techniciens, Olivier Vaudoizet et Tom Vezant, effectueront donc les visites techniques sur site et livreront leur diagnostic. Ils pourront également participer au montage du dossier avec ou sans la nécessité de déposer un permis de construire. Enfin, pour les commerces d'une superficie inférieure à 200 m2, ils rédigeront la demande de dérogation possible en un tel cas. Pour l'ensemble de ces interventions, des conditions tarifaires spécifiques ont été obtenues.

Pour aussi importante qu'elle soit, l' accessibilité des personnes à mobilité réduite n'élude pas les problèmes du quotidien et les actions qui pourraient être entreprises pour doper le commerce de proximité. L'opération "Mon achat crée mon emploi", lancée par la chambre de commerce et d'industrie, est l'une d'elles. La Fédé, comme on la désigne familièrement, ne peut qu'inciter les 40 unions commerciales de sa juridiction à y adhérer. Jacques Gerbault (La Tour-du-Pin) et Pierre Pollard (Bourgoin-Jallieu) sont les infatigables avocats de cette démarche qui, en mettant en relief le "made in France", soutient l'emploi et l'économie nationale. Ce sera pour le mois d'octobre.

J.S.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide