Fermer la publicité

Collectivités - Nouveau Rhône et redécoupage des cantons : mode d'emploi

Rhône le 11 décembre 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 609 fois

Collectivités - Nouveau Rhône et redécoupage des cantons : mode d'emploi
Danielle Chuzeville (© A.S.)

C’est à son domicile amplepuisien que Danielle Chuzeville a réuni la presse pour faire un point sur l'ensemble des questions que se posent les citoyens, aussi bien de l'ensemble du département du Rhône qu'elle préside que du canton d'Amplepuis dont elle est conseillère générale.

« Les changements, en vigueur au 1er janvier prochain, ont pour effet d'engendrer des interrogations et des réactions ambiguës, voire négatives, et j'ai souhaité apporter des éclaircissements ».
L'idée directrice de départ était que les deux nouvelles entités, nouveau Rhône et métropole disposent des mêmes moyens et des mêmes chances de se développer. Après un travail de fond, il a été décidé que la métropole verserait au nouveau département une dotation compensatoire de 75 M€, de manière à ce que chacun préserve une épargne nette de 7,5 %. « Cette solution me parait très satisfaisante », précise-t-elle.

34 000 entreprises dans le nouveau Rhône

Le nouveau département du Rhône regroupera 440 000 habitants (il est amputé des 59 communes de la métropole). « Il n'y aura pas de changements au niveau des compétences. Nous nous retrouvons à la 27e position française au plan de la densité urbaine. Notre département possède de nombreuses zones économiques ayant de grandes perspectives de développement. C'est vrai pour Villefranche-sur-Saône, Belleville, Tarare, le long de l'A 89, L'Arbresle, Brignais, à l'est de toute la zone de Saint-Exupéry ou encore à l'est et au sud sur les communautés de communes de l'Est Lyonnais et de l'Ozon. Nous comptons d'ores et déjà 34 000 entreprises sur ce nouveau département. Par ailleurs, une étude de l'Insee démontre que notre population active est plus jeune que bien d'autres ».
Pour ce qui concerne le canton d'Amplepuis, la conseillère générale approuve la parité demandée par le gouvernement actuel. Même chose pour la réduction du nombre de cantons, tout en maintenant le même nombre d'élus : « Le nouveau Rhône comptera 13 cantons pour 26 élus et une population moyenne de 32 000 habitants. Cela permet aux cantons ruraux de ne pas être ‘‘noyés’’. Il est normal aussi que le canton prenne le nom de la commune la plus importante, à l’instar de Thizy-les-Bourgs qui a su regrouper cinq communes pour représenter 6 500 habitants. Amplepuis adoptera probablement aussi cette solution dans les années qui viennent. La population en a compris l'intérêt ».

A.V.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide