Fermer la publicité

Collectivités - Ch. Bazile : « Montbrison a les atouts pour s'imposer face aux territoires voisins »

Loire le 20 novembre 2014 - Louis Thubert - Forez - article lu 555 fois

Collectivités - Ch. Bazile : « Montbrison a les atouts pour s'imposer face aux territoires voisins »
« L'arrondissement de Montbrison a une bonne résilience économique » (D.R.)

Dans quelles circonstances êtes-vous parvenu à la présidence de l'Association des Maires de l'arrondissement de Montbrison et quel est votre rôle ? L'association des maires de l'arrondissement de Montbrison est une des trois composantes de l'association des maires de la Loire (avec les associations des maires de Roanne et de Saint-Etienne).

Dans quelles circonstances êtes-vous parvenu à la présidence de l'Association des Maires de l'arrondissement de Montbrison et quel est votre rôle ?

L'association des maires de l'arrondissement de Montbrison est une des trois composantes de l'association des maires de la Loire (avec les associations des maires de Roanne et de Saint-Etienne). Traditionnellement, le maire de Montbrison est le président de l'association de son arrondissement, et l'un des vice-présidents de cette association des maires de la Loire. Quand je parle de l'arrondissement de Montbrison, cela comprend également Feurs, Saint-Galmier... Tout le centre-Loire.
Cette association, pendant son assemblée générale, comporte une partie statutaire, mais aussi une partie de débats. Et à l'unanimité, les membres voulaient un temps d'information sur la nouvelle loi concernant les collectivités territoriales.

Justement, quelles seraient localement, les conséquences de cette réforme ?

Aujourd'hui, le gouvernement a décidé de modifier le nombre de régions. Notre future région, ce sera Rhône-Alpes/Auvergne. La réforme donnera plus de pouvoir aux régions et aux intercommunalités. Le conseil général sera vidé de ses compétences. Les communautés de communes sont concernées puisque désormais, il faudra un nombre minimum de 20 000 habitants pour en former une. L'arrondissement de Montbrison est directement concerné. Les maires des communes, actuellement, subissent deux décisions brutales. D'abord, la baisse des dotations. Ensuite, un ultimatum de l'Etat, du type : « Vous n'avez pas le choix, regroupez-vous ». Mais la mutualisation ne produira pas d'économies à court terme. Cela impose donc aux communes de diminuer leurs investissements.

La fusion Rhône-Alpes/Auvergne ne présente-t-elle pas des avantages ?

Si, bien sûr. L'arrondissement de Montbrison a une bonne résilience économique, et se situera à un point central de la nouvelle région. Nous avons tous les atouts pour constituer un territoire qui soit en capacité économique et démographique pour s'imposer face aux territoires voisins.

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide