Fermer la publicité

Collectivités - Bourgoin-Jallieu et Domarin : vers la fusion ?

Isère le 24 juillet 2014 - Jacques Savoye - Nord-Isère - article lu 2294 fois

Collectivités - Bourgoin-Jallieu et Domarin : vers la fusion ?
Julien Chaboud propose une fusion de Bourgoin-Jallieu et de Domarin (D.R.)

La réforme territoriale est à l’ordre du jour.

Ce n’est pas nouveau. Déjà, en 1941, un rapport édité par Lucien Romier à la demande du gouvernement de Vichy divisait la France en vingt provinces dont une province « Savoie-Dauphiné » avec Chambéry comme capitale ! Alors que se dessine l’avenir des régions, c’est le regroupement des communes qui passionne Julien Chaboud. « La bonne stratégie consisterait à fusionner départements et régions au sein d’entité de taille intermédiaire, supprimer les communautés de communes et favoriser les fusions de communes » estime le jeune élu berjallien (membre de la majorité) par ailleurs agrégé d’économie-gestion, spécialité qu’il enseigne à l’Université Mendès-France de Grenoble. A l’appui de ses dires, c’est la fusion de Bourgoin-Jallieu et de Domarin qu’il propose. « Aujourd’hui, les deux communes sont si imbriquées qu’il est difficile de savoir où se trouvent leurs limites territoriales. De plus, leurs habitants bénéficient des mêmes services, des mêmes infrastructures et sont confrontés aux mêmes problématiques » explique-t-il sur son blog non sans préciser qu’il n’y aurait plus, dans cette commune de 29 000 âmes, qu’un conseil municipal commun de 35 membres contre un total de 54 élus actuellement. Julien Chaboud n’ignore pas qu’un des freins au processus de fusion est l’écart entre les taxes locales. « Le taux communal de la taxe d’habitation est de 12,70% à Bourgoin-Jallieu contre 8% à Domarin. La loi Marcellin conduirait à leur unification, au détriment des Domarinois. Mais l’actuel projet de loi sur la réforme territoriale apporterait une partie de solution par la création d’une nouvelle dotation de l’Etat liée à la fusion entre deux communes. Il ne resterait plus qu’à baisser les taxes locales de Bourgoin-Jallieu pour réaliser la dernière partie du chemin et rendre la fusion berjallo-domarinoise positive pour la population » poursuit-il non sans préciser que, simple question de bon sens, la fusion des deux communes devrait être soumise préalablement à la population dans le cadre d’un référendum.
Bien entendu, la fusion de Bourgoin-Jallieu et de Domarin n’est pas dans l’air du temps. Du moins, officiellement. Mais, à l’instar d’autres projets similaires (dont Badinières et Eclose), elle est réaliste. Sera-t-elle réalisée un jour ? Nul ne le sait. A moins que le projet cher à Julien Chaboud ne donne des idées aux élus en place.

Jacques Savoye



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide