Fermer la publicité

Collèges : « Faire mieux avec moins d’argent »

Isère le 20 novembre 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Actualités - article lu 505 fois

Collèges : « Faire mieux avec moins d’argent »
96 principaux de collèges étaient présents avec les représentants du conseil général au premier rang (D.R.)

C’est dans le nouveau collège de Chirens, qu’étaient rassemblés le 12 novembre les 96 principaux de l’Isère.

A cette occasion, en plus des différentes tables rondes organisées, le président du conseil général (CG) Alain Cottalorda est intervenu pour fixer les cadres des années à venir.  Pas de surprise, il a surtout parlé de budgets en baisse. « Mais malgré tout, il y a une certaine satisfaction. L’investissement cumulé sur 10 ans dans les collèges est de 650M€. Et il n’y a plus de cas particuliers, et de nécessité urgente à investir dans certains établissements délabrés. » Sur le fonctionnement aussi les moyens sont importants. Le budget du CG réserve chaque année une enveloppe de 100M€. Pourtant il va falloir apprendre à « Faire mieux avec moins d’argent », et pour cela « il y a des exigences à prendre en compte. Donner l’exemple d’une fonction publique irréprochable, en acceptant de se remettre en cause, et en encourageant les familles et élèves à s’impliquer d’avantage. En optimisant la mutualisation des ressources : il y a encore 7000 places disponibles dans nos collèges dont 5000 sur l’agglomération grenobloise. Est-ce raisonnable de continuer comme ça ? Il faudra aussi rentabiliser l’utilisation des équipements. Le temps d’occupation des locaux est faible avec les soirées, les week-ends et les vacances, alors que les demandes de locaux sont importantes. De même, les cuisines mutualisées pourraient être utilisées par les écoles communales. » La réforme territoriale a également été abordée par l’élu : « En 2020, les départements seront certainement encore là, sauf pour ceux qui auront été absorbés par les métropoles. Mais ils ne seront pas là éternellement. Cependant, en Isère on prépare cette étape depuis 7 ans, avec les services territorialisés. » Autre intervenant ce jour-là, Dominique Fis, nouvelle directrice d’académie, qui a exposé le bilan de la rentrée. « Dans le second degré, les effectifs sont en hausse, avec 654 élèves de plus dont 300 dans les collèges. Mais la tendance devrait s’inverser avec une baisse des effectifs en maternelle. Certains territoires en particuliers doivent être pris en compte. En revanche, on compte 50 élèves handicapés de plus dans les classes iséroises (ouverture de 2CLIS et 3ULIS), et l’arrivée de 25 assistantes d’éducation, soit un total de 689 en Isère. » Autre élément de satisfaction, les résultats au brevet : 87,5% en général, 77,2% en professionnel…Malgré tout, si ces résultats sont au-dessus des résultats nationaux, ils restent en dessous de la moyenne de l’académie. Ce sera la prochaine étape.

Caroline Thermoz-Liaudy



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide