Fermer la publicité

Coise : il était une fois…

Rhône le 14 août 2014 - La Rédaction - Monts du Lyonnais - article lu 387 fois

Coise : il était une fois…
Tableau de cueillette... Nous sommes ravis ! (D.R.)

Plus prosaïquement, il s’agissait de champignons, mais pas n’importe lesquels : cinq vesses-de-loup géantes, dit l’encyclopédie des champignons consultée avec maman et papa.

L’un de ces champignons pesait 1,5 kg.
Fort courants dans certains prés ou bois, ils se reconnaissent aisément car ils n’ont pas comme leurs congénères champignons un pied et un chapeau. Ils se présentent sous la forme d’une boule plus ou moins grosse, plus ou moins régulière, « cramponnée » au sol, de teinte blanche ou blanchâtre. Les vesses-de-loup de grosse taille comme celles trouvées par les enfants Fléchet sont plutôt rares. Les plus courantes ont la taille de grosses billes voire de petites boules de pétanque.
On prétend que les vesses-de-loup géantes seraient comestibles tant que l’intérieur est blanc. Il existe semble-t-il une quinzaine de types différents de ces champignons originaux. Tous les enfants l’ont pratiqué, du moins ceux qui connaissent un peu la campagne : quand ces vesses-de-loup sont un peu vielles (elles deviennent grisâtres), il suffit de les presser un peu et une poussière brune ou verdâtre s’échappe du sommet comme si un petit volcan explosait.
Enfin il semble aussi que le nom grec lycoperdon signifie mot à mot « pet de loup » ; c’est d’ailleurs toujours comme cela que nous les appelons depuis la nuit des temps chez nous, sans pour autant pratiquer le grec).  Les enfants étaient ravis de leur découverte, et on les comprend. Bravo à eux : ils nous font partager un peu de leur merveilleux !



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide