Fermer la publicité

Cinéma : Saint-Etienne et les années Mitterrand sous les projecteurs

Loire le 08 juillet 2014 - Florence Barnola - Cinéma - article lu 2018 fois

La sortie nationale des Lendemains qui chantent est pour le 20 août. Déjà, lundi ils étaient nombreux à se presser à l'avant-première stéphanoise et nationale. Ramzy, Pio Marmaï et Nicolas Castro étaient présents pour l'occasion.

La fin du tournage a eu lieu à Saint-Etienne en mars 2013. Le film avait bénéficié d’un financement à hauteur de 250 000 € de la part de Rhône-Alpes Cinéma.

Ce qu’il en ressort sur la pellicule sont quelques jolies vues de Saint-Etienne dans les premières minutes du film. La ville est montrée à son avantage. Pourtant en 1981, elle n’était pas encore relookée. La place Neuve et sa fontaine (en bonus le postérieur de M. Marmaï qui démontre tout l’intérêt de la musculation) voient l’explosion de joie des autochtones à la suite de la première élection de François Mitterrand. De beaux plans des escaliers du Crêt de Roc sont à découvrir, ainsi que le magnifique panorama de la ville et de ses 7 collines depuis Le Guizay. Sans oublier Saint-Victor abritant l’escapade romantique de Laetitia Casta et Pio Marmaï. C’est par ailleurs aux Noctambules que l’on doit ses choix judicieux et flatteurs puisqu’ils ont aidés aux repérages des lieux stéphanois pour le tournage du film.

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide