Fermer la publicité

Cinéma : Le France deviendra le Méliès Saint-François

Loire le 24 juillet 2014 - Denis Meynard - Agglomération stéphanoise - article lu 2141 fois

Cinéma : Le France deviendra le Méliès Saint-François
Paul-Marie Claret est heureux de maintenir en vie la dernière salle de cinéma à balcon de Saint-Etienne (© Denis Meynard)

Paul-Marie Claret, qui a repris voici trois ans l’exploitation du cinéma Le Méliès, place Jean-Jaurès, à Saint-Etienne, va franchir un nouveau pas dans le développement de son entreprise, en reprenant celle du France en septembre.

Le 15 juillet, l’assemblée générale extraordinaire de la Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) qui gère le cinéma de la rue de la Valse, depuis 2010, a approuvé le projet. Une promesse de vente devrait être signée d’ici la fin du mois.
« En avril, la SCIC les 3C, qui est en situation déficitaire, avait décidé d’arrêter l’exploitation de ce cinéma Art & Essai que je connais bien puisque c’est le Méliès qui en assure la programmation depuis quatre ans. Désormais notre journal La Gazette du Méliès, tiré autour de 30 000 exemplaires, sera commun, nos cartes d’abonnement également et les deux établissements s’appelleront Le Méliès Jean-Jaurès et Le Méliès Saint-François », explique Paul-Marie Claret.
Ce chef d’entreprise de 31 ans dirigera alors une entreprise de dix personnes, dont deux salariés qui travaillaient jusqu’à présent au France. La sauvegarde des deux écrans menacés d’extinction, qui fonctionneront dans l’avenir sept jours sur sept (y compris le lundi, jour de fermeture hebdomadaire du France actuellement), représente un enjeu pour le quartier de Saint-François, estime celui qui s’apprête à renégocier le bail de location avec la Ville, propriétaire des murs. Il rappelle que les deux établissements ont les trois labels Art & Essai du Centre national de la cinématographie (jeune public, patrimoine, recherche et découverte), ainsi que le label Europa Cinéma, qui oblige à diffuser au moins 20 % de longs métrages européens, hors films français.
Avec 1 100 fauteuils (dont 480 apportés par Le France) et un objectif de 240 000 entrées, outre le maintien du patrimoine existant et d’une large offre d’Art et Essai, le Méliès estime qu’il pourra « mieux résister à la concurrence », qui s’annonce plus rude sur Saint-Etienne à partir de 2014, avec l’ouverture du Camion Rouge.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide