Fermer la publicité

Cinéma : Julie Gayet tourne à Roanne

Loire le 15 août 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Roannais - article lu 4216 fois

Cinéma : Julie Gayet tourne à Roanne
DR

L'actrice-productrice du long-métrage d'Olivier Loustau, La fille du patron, filmé dans la ville du textile Roanne était bien là aux trois derniers jours du tournage. Plus de 400 Roannais ont joué les figurants dans les gradins du stade Malleval.

Ils étaient donc 400 Roannais, poussant des cris d’encouragement, trépignant ou grognant selon l’évolution du match, et leurs soutiens aux partis en présence, face aux joueurs des équipes de rugby à XV qui s’affrontaient au stade Malleval à Roanne pour le tournoi final inter-entreprises. Celui-ci mettait un point final au film. Se mesuraient alors deux équipes de rugby : les maillots noirs (le club local Tricot) et les maillots rouges (le club extérieur Matra).  
« Nous étions dans le carré des VIP », sourit Colette, accompagnée de Michel. « Nous avons fait trois jours de figuration. Il fallait applaudir, encourager. Les scènes ont été recommencées plusieurs fois. L’entraîneur de Tricot – qui a gagné -, c’est l’acteur principal,  je crois que dans le film, c’est le mari ou le petit ami de la fille du patron ! »
« Le thème du long métrage, c’est une histoire d’amour entre Vital, jeune chef d’atelier d’une entreprise textile roannaise, fan de rugby, et la fille du patron. Il est marié à Mado, et ont une petite fille, Fanny. Tout va bien jusqu’à l’arrivée d’Alix, fille du Pdg qui séduit Vital. Le match de Rugby marque la fin du film. Le tournage du match aura duré 3 jours. Le public devait applaudir à point nommé à l’occasion des « transformations » ou « drops » réussis, et, bien sûr des  « mêlées » innombrables… », enchaîne Yves, figurant sur le film. Et d’ajouter « Le final fut la remise du « bouclier » à l’équipe gagnante (Matra) par  Sébastien Chabal, aux allures de notre ancêtre l’homo sapiens, l’homme de Cro-Magnon,  dont il semble avoir gardé la carrure et la chevelure,  en présence de Julie Gayet, menue, souriante et heureuse. Tous les deux s’étaient prêtés auparavant au jeu des photos et autographes avec le public, avec beaucoup de gentillesse. »
Les acteurs étaient bien sûr présents, tels Olivier Loustau, aussi réalisateur qui joue le rôle de Vital, le jeune chef d’atelier ; Florence Thomassin, celui de Mado, son épouse ; Temoe Nouzille, leur fille Fanny dans le film, dont les parents habitent Saint-André-d’Apchon ; Patrick Descamps, patron de l’usine ; Christa Theret, Alix, la fille du Pdg, directeur de l’usine.
« Nous avons fait appel à des membres d’association, aux enfants du conseil municipal des enfants, aux joueurs et responsables de l’équipe de Rugby à XV de Roanne, aux employés de Bel Maille notamment pour les impliquer dans le film. Nous leur en avons découvert les arcanes », explique Gaétane Josse, directrice de production. « Le film se veut à la fois amusant, mais sociologique, montrant le monde ouvrier, le décalage entre deux univers sociaux… Si le film a été tourné à Roanne, c’est parce qu’Olivier Loustau, est de Roanne », poursuit-elle.
Quant à la sortie du film, il est prévu pour le printemps 2015. « Nous souhaiterions le présenter au Festival de Cannes.  Il y aura une avant-première à Roanne, assure-t-elle, mais nous ne connaissons pas encore la date. »

Béatrce Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide