Fermer la publicité

Cinéma : « Deux jours, une nuit » de Jean-Pierre et Luc Dardenne

le 29 mai 2014 - Eric Séveyrat - Cinéma - article lu 509 fois

Cinéma : « Deux jours, une nuit » de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Un monde ouvrier tiraillé entre la solidarité et sa propre survie... (© Christine Plenus)

Sans fioritures, avec une précision implacable, le drame moderne  et quotidien de la précarité de l'emploi de nos sociétés post-industrielles se déroule sous nos yeux, sans pathos, mais avec lucidité.

Il s’agit ici de la Belgique, mais la fabrication de panneaux solaires confrontée à la concurrence asiatique parle à tout le monde en Europe, et en France singulièrement. Véritable petit bijou de suspens, le film des Dardenne a quelque chose d’un Ken Loach francophone. Dans une petite entreprise, une ouvrière a juste le temps d’un week-end pour convaincre ses collègues, 16 hommes et femmes, d’abandonner leur prime annuelle de 1000 € pour éviter son licenciement. A l’issue du week-end, un vote doit avoir lieu dans l’entreprise. Pas de cliché sur la grisaille du  Nord, le film est visiblement tourné en été dans une Belgique ouvrière, faite de petites maisons, et de lotissements verdoyants. Mais le chômage touche de nombreuses familles, il n’en est pas une qui ne tire pas le diable par la queue. La cruauté de la situation générée par le patron de la PME, tient à ce que les ouvriers eux-mêmes doivent porter le chapeau : perdre 1 000 € ou faire virer une collègue. Pas de passionaria grandiloquente dans le personnage interprété par Marion Cotillard, mais une mère de famille toute simple, fragile, pas du tout armée pour faire face à la situation. C’est là le génie du film. Les Dardenne prennent le contrepied de l’héroïsme, les protagonistes  sont comme tout le monde tiraillée entre l’égoïsme de survie et la solidarité.

Eric Séveyrat

 

Deux jours, une nuit, de Jean-Pierre et Luc Dardenne, avec Marion Cotillard, Fabrizio Rongione, Catherine Salée…



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide