Fermer la publicité

Chuyer prend de l’ampleur

Loire le 09 octobre 2014 - Marine Graille - Actualités - article lu 598 fois

Chuyer prend de l’ampleur
(D.R.)

Du bourg, la vue panoramique est imprenable.

Du vert à perte de vue. De jolies maisons en pierre longent la petite route pour arriver jusqu’au cœur du hameau. Chuyer a le charme de ces villages de campagne. Pour autant la commune n’est pas isolée, se trouve à moins de 8 km de Condrieu et à  équidistance de Lyon et de Saint-Etienne (environ 50 km).
Aujourd’hui, Chuyer compte environ 800 habitants, un chiffre qui a bien progressé en l’espace d’une dizaine d’années (+ 60 %). « Une grosse majorité des nouveaux Chuyards sont de jeunes couples qui travaillent sur la vallée du Rhône. Il est vrai que ce qui les attirent c’est non seulement le cadre de vie agréable mais c’est aussi le prix des terrains qui reste attrayant », explique Béatrice Richard, maire de la commune depuis mars dernier. Chuyer prévoit même l’arrivée de nouveaux habitants avec un projet mené depuis plusieurs mois (voire années) par la municipalité et qui concerne le réaménagement du centre-bourg. En 2011, un contrat communal d’aménagement a été signé avec le conseil général de la Loire afin de dessiner les grandes lignes du futur bourg. Deux ans plus tard, la municipalité organise plusieurs réunions avec les habitants et des propriétaires pour réfléchir à de futurs aménagements comme par exemple la création de jardins collectifs. « Nous tenons à ce que ce soit un projet partagé par toute la population et que chacun nous fasse part de ses propositions », insiste Odette Frering, conseillère municipale. Une vingtaine de propriétaires terriens sont constitués en une association foncière urbaine. La commune entend également que les terrains constructibles situés à l’arrière du centre bourg, puissent accueillir d’ici deux à trois ans de nouveaux logements et donc de nouveaux habitants. « Les personnes qui viendront habiter sur Chuyer feront un vrai choix de vie. Ce ne sera plus uniquement pour le prix modéré des terrains qu’ils viendront s’installer dans notre village», assure Odette Frering. Par ailleurs, toujours dans la perspective du projet de réaménagement, la commune a fait le choix d’un investissement important (et coûteux) : la construction d’une station d’épuration qui pourrait s’achever à l’horizon 2016-2017.
Le réaménagement du bourg n’est pas le seul dossier que Béatrice Richard, ancienne 1re adjointe, a dû gérer dès son élection en tant que maire. La mise en place des rythmes scolaires n’a pas été de tout repos. « Le début de mandat a en effet été un peu compliqué avec l’application de cette réforme, mais nous avons finalement réussi à proposer aux parents, aux enseignants mais surtout aux enfants, un programme qui soit le mieux adapté. » Deux agents communaux diplômé du Bafa sont donc chargés des activités périscolaires qui se regroupées les vendredis après-midis. La petite école en RPI Chuyer/Chapelle-Villars continue donc d’aller de l’avant en dépit de la fermeture de l’une de ses classes lors de cette rentrée.

Marine Graille


Population : 782 habitants (2011)
Gentilé : Chuyard (e)
Superficie : 1 206 ha
Altitude : de 319 à 880 m
Intercommunalité : Pilat rhodanien
Histoire : L'étymologie du nom de  Chuyer, viendrait du mot gaulois « kaliauo » qui signifiait « caillou » ou de « chaillée » (muret de pierre construit pour retenir la terre dans les pentes) ou bien encore de « chirats » (tas de pierre). On ignore si des personnes ont donné leur nom au lieu ou le lieu qui a donné son nom à la famille de Chuyès dont on sait peu de choses si ce n’est qu’elle avait un fief qui comprenait une partie du territoire actuel de Vérin et de la Chapelle-Villars et quitta le bourg vers les XIIe ou XIIIe siècle.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide