Fermer la publicité

Chasse-sur-Rhône veut prendre un nouveau départ

Isère le 20 mai 2014 - Eric Séveyrat - Nord-Isère - article lu 2008 fois

Chasse-sur-Rhône veut prendre un nouveau départ
(D.R.)

« Les Chassères nous ont fait part de leur mécontentement concernant les finances de la ville, la fiscalité, et l’endettement, explique Claude Bosio.

C’est une situation délicate financièrement que nous trouvons à notre arrivée, et pourtant, nous avons le projet de redonner une âme à Chasse-sur-Rhône, en créant du lien social entre les quartiers, haut et bas de la ville notamment […] »
Pas évident tous les jours de découvrir le métier de maire. Claude Bosio, 60 ans, chef de projet pré-retraité chez Alstom, a encore un pied dans sa vie professionnelle pour quelques mois, à temps partiel. Il nous a reçus à la veille du 8 mai : « Pas facile la première fois d’être le maître de cérémonie d’une commémoration lorsque vous découvrez, il ne faut rien oublier, ni le discours, ni le protocole établi…commente M. Bosio ». Si le nouveau maire doit s’habituer peu à peu à la fonction officielle, il est déjà rompu à l’usage des chiffres : « Nous avons lancé un audit des finances de la ville, explique l’édile, la dette par habitant s’élève à 1741 € par habitant, soit 13M€ rapportée à un budget communal de 7,5M€. Nous souhaitons connaître l’origine de cette situation financière dégradée avant de commencer à mettre en place nos projets. »
La municipalité devra sans doute travailler avec une marge de manœuvre restreinte (toutefois c’est le cas de la majorité des collectivités territoriales en 2014) : « Nous souhaitons valoriser le tissu associatif, ajoute Muriel Daniel, adjointe chargé de la communication, des affaires culturelles et nouvelles technologies, pour ne pas que Chasse devienne commune dortoir. Il nous faut aussi reprendre la main sur les services aux habitants, comme la crèche, où les Chassères ne sont pas assez pris en compte, ou encore sur le logement […] Dans ces domaines, les élus de Chasse, entendent bien  l’agglomération »
L’un des chantiers primordiaux auquel va s’attaquer la nouvelle municipalité, est celui de l’eau : « Trop chère, commente le maire, plus de 4€ le m3 sans l’abonnement. Nous allons revoir tous les contrats, nous efforcer de geler le prix de l’eau. Un dossier que nous partageons partiellement avec les communes voisines de Ternay et Seyssuel. » La municipalité précédente avait mené à bien le projet du stade, un bel équipement jugé quelque peu sur dimensionné, et surtout mal financé pour une commune de 5400 habitants : « Le stade n’a pas été l’opération blanche financière qui nous était présentée, et nous allons devoir éponger le manque à gagner (chiffrage en cours), et faire procéder à des travaux de mise en sécurité sur les abords piétonniers des installations. De même l’embarcadère sur le Rhône (coût : 340 000€) n’aura pas l’usage qu’on nous a présenté, et de plus il nécessite de nouveaux travaux de mise aux normes, et d’accessibilité pour les pompiers…  »
Seul point positif qui trouve grâce aux yeux des nouveaux venus à la mairie, le Retail Park, qui accueille déjà de nombreuses enseignes et doit encore s’agrandir : « Cette vie économique et commerciale, est importante pour Chasse, explique le maire, qui doit tirer parti de ses atouts, de sa situation géographique, mais notre priorité pour l’heure, est de faire baisser la dette de la commune […]

Eric Séveyrat



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide