Fermer la publicité

Chasse - Le petit gibier dans l’objectif

Loire le 01 mai 2014 - Daniel Brignon - Actualités - article lu 409 fois

Chasse - Le petit gibier dans l’objectif
Gérard Aubret insistant sur l'importance de la sécurité (D.R.)

Quel bilan tirez-vous de la saison de chasse ? Pour les prélèvements de lièvres la saison n’a pas été bonne, faute d’une reproduction suffisante.

Quel bilan tirez-vous de la saison de chasse ?

Pour les prélèvements de lièvres la saison n’a pas été bonne, faute d’une reproduction suffisante. Les chasseurs ont arrêté cette chasse avant les dates légales. Pour le chevreuil ce fut une très bonne saison, le sanglier voit sa population en nette baisse tandis que le renard continue son expansion. Le gibier d’eau quant à lui se porte bien.
Je note au bilan de cette année une prise de conscience de plus en plus importante des dispositions de sécurité dans les battues, et la forte implication des chasseurs à la vie de leur commune. Des chasseurs ont été élus maires et beaucoup participent aux conseils municipaux.

En termes d’effectif ?

Cette année on perd 200 chasseurs par l’érosion inéluctable de la pyramide des âges, ce n’est pas faute de renouvellement. Nous avons cette année 289 candidats au permis de chasser, c’est beaucoup. Notre effectif s’élève aujourd’hui à 11 200 chasseurs dans la Loire.

L’introduction du cerf est-il toujours d’actualité ?

On a rangé le dossier du fait que des biches sont arrivées naturellement dans la Loire et ont mis bas. Les services de l’Etat préparent une étude génétique sur cette population pour déterminer la souche présente dans le département. Dès que la population de cerfs le permettra nous mettrons en place un plan de chasse, mais c’est aujourd’hui prématuré.

Quels sont vos objectifs pour l’année à venir ?

Les mêmes objectifs déterminés pour trois ans, de 2013 à 2016, à savoir prioritairement le maintien du petit gibier, perdrix et faisans. Nous avons choisi comme vitrine de cette action la commune de Marcoux où la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture de la Loireconjointement réalisent des aménagements dans ce sens. Un autre objectif que nous poursuivons depuis plusieurs années est la sécurité. La formation à la sécurité dans les battues touche désormais l’ensemble des chasseurs. Chacun est concerné. Un dernier objectif est la concertation avec le monde agricole. Nous cherchons à développer une relation directe des chasseurs d’un territoire avec ses agriculteurs. Ce travail avance plutôt bien.

Propos recueillis par Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide