Fermer la publicité

Chantiers d'été : toujours aussi nombreux dans la Loire

Loire le 14 août 2015 - Emilie Massard - Actualités - article lu 235 fois

Chantiers d'été : toujours aussi nombreux dans la Loire
Emilie Massard - L'entretien des voiries ou des voies de transport en commune est multiplié pendant l'été

Au cœur de l'été, les rues se vident et les panneaux de signalisation fleurissent dans les rue, accompagnés des barrières ou des cônes qui délimitent la circulation. Pendant la période estivale, de nombreuses collectivités engagent des travaux de voirie, profitant de la circulation moins dense.

Pour ceux qui ne partent pas en vacances, ils peuvent être synonymes de galère. Partout dans les villes du département, la période estivale augmente le risque de faire face à une rue barrée, une circulation alternée ou un slalom entre les chantiers. Profitant d’une circulation automobile moins dense, de l’absence de scolaires ou d’autres activités régulières pendant l’année, les collectivités réalisent des travaux de voirie notamment, mais aussi dans les établissements qui accueillent du public pendant l’année. Vidange des piscines, travaux dans les cours d’écoles ou sous les préaux des collèges, les services s’activent pour que tout soit prêt à la rentrée.

Mais les travaux de voirie restent les plus nombreux, et les plus visibles pour les riverains. En ce qui concerne la Ville de St-Étienne, une cinquantaine de chantiers de voirie sont en cours de réalisation. Ces chantiers représentent une part importante de l’investissement de la Ville sur la voirie, qui s’élèvera à 3 M€ pour 2015. Aménagement de quais de bus, travaux sur le tram, reprise des enrobés, ou encore travaux de plus grande ampleur comme l’aménagement de carrefours sont réalisés par les services de la Ville et les entreprises à qui ils ont été confiés. Sur le territoire de la ville, ce sont principalement la municipalité, Saint-Étienne Métropole et l’Épase qui interviennent sur l’espace public. Mais ErDF, GrDF ou encore la Stéphanoise de eaux assurent également l’entretien et l’évolution nécessaires de leurs réseaux. Signalons encore des travaux d’entretien du réseau de transports en commun, avec cet été notamment un chantier important de remplacement des rails du tram entre Bellevue et Solaure.

La ville de Saint-Étienne n’est évidemment pas la seule à voir se multiplier les chantiers en été, de nombreuses autres communes profitent de la période pour assurer l’entretien des voiries. Et du côté des autoroutes et des routes nationales, c’est la Direction interdépartementale des routes (Dir) Centre-Est qui est en charge des travaux. « Dans la mesure du possible et en fonction des priorités, on essaye de répartir les travaux tout au long de l’année », explique le pôle communication de la Dir Centre-Est. « Mais certains travaux, comme les enrobés (renouvellement de la couche de roulement), se font de préférence pendant la période estivale pour des raisons de météorologie favorable, avec notamment des températures élevées et l’absence de précipitations. » Certains travaux importants sont programmés pendant les vacances scolaires pour profiter de la circulation moins denses de certains axes très fréquentés. Enfin, certains travaux d’entretien sont obligatoirement prévus durant les mois d’été, comme le fauchage par exemple, dont la première passe se fait en début d’été pour des raisons écologiques.

Le début d’été 2015 ayant été particulièrement chaud, les services techniques et entreprises qui travaillent sur ces chantiers ont aussi dû s’organiser pour lutter contre la chaleur. Dans la plupart des cas les horaires de travail ont été aménagés pour commencer très tôt le matin et ne pas travailler pendant les heures les plus chaudes.

Émilie Massard

Un plus pour le BTP

Les chantiers de la période estivale représente un regain d’activité important pour certaines entreprises du BTP, un plus non négligeable dans un secteur qui souffre. « Les travaux dans les écoles, sur les routes, représente une activité importante pour nos entreprises », note Christophe Payot, président de la section travaux publics de la fédération du BTP de la Loire. « Les entreprises travaillent sur les enrobés ou bien la rénovation des voies du tramway par exemple. Celles qui ont des marchés récurrents avec des collectivités organisent les rotations du personnel de façon à assurer le travail qui leur est confié en juillet et en août.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide