Fermer la publicité

Chandon ne veut pas se marier avec Charlieu

Loire le 27 novembre 2014 - Louis Pralus - Actualités - article lu 1002 fois

Pierre Pointet, maire et président de la communauté de communes Charlieu-Belmont, n'entend pas répondre favorablement à la proposition de mariage de Charlieu.

« Ce serait peut-être pertinent pour des petites communes isolées. Une commune nouvelle Charlieu-Chandon aurait un poids excessif par rapport aux autres. La priorité, c’est notre communauté de communes, qu'elle ne se fasse pas manger par Roanne... » Chandon a une existence très ancienne. Elle était paroisse avant la Révolution, elle fut commune à ses lendemains. Son nom serait d'origine gallo-romaine voulant dire « blanc ».
Dépourvu de monuments classés ou à l'inventaire, le village possède plusieurs grands couverts typiques et deux châteaux :  Sabatin, XIXe (habité par un célèbre ancien député-maire de Roanne et ministre) et Genouilly, XVIIIe. On les trouve sur les circuits de randonnée partant du village ou de Charlieu. Si on veut voir un site pittoresque et profiter d'un point de vue remarquable, prendre à partir du bourg le chemin des Terres rouges, point culminant du village.
Mais pourquoi Chandon a-t-il un bourg avec mairie et église et un autre, distant de 4 km, à La Croix-Leigne, comprenant une annexe de la mairie faisant aussi école ? Le maire explique. « Le vrai bourg est bien autour de l'église mais un quartier s'est développé à la limite de Charlieu, du Pont de Pierre à la Croix-Leigne. Charlieu ayant une petite superficie, des habitants y ont construit. Dans les années 1950, ils souhaitaient être rattachés à Charlieu. En 1985, on s'est demandé s'il fallait revivifier l'école dans le bourg ancien ou la transférer ici. On l’a transféré ici et ajouté une annexe de la mairie parce que les gens du bourg viendront là tandis que ceux de La Croix-Leigne n'iront pas au bourg ! » Une population jeune et fournit 149 élèves à l'école en six classes. Un cuisinier confectionne les menus du restaurant scolaire, une fois sur deux avec des produits locaux. Les rythmes scolaires n'ont posé aucune difficulté et offrent tous les jours des activités. Le mouvement de population est intéressant pour Pierre Pointet. « Les gens âgés ayant une grande maison se retirent à Charlieu, leur place est prise par des jeunes couples. » Un bon renouvellement de population. « On a moins de constructions mais beaucoup de reprises. Pas de projet de lotissement, on met en place un PLU. » Et la commune rénove l'ancienne cure pour en faire deux logements de 3 chambres chacun, disponibles au 1er trimestre 2015. Ils s'ajouteront aux deux logements locatifs de la mairie.
L'agriculture se porte bien avec plus d'une dizaine d'exploitants dont cinq très jeunes : élevage charolais et une ferme de transformation. Une autre a ouvert un gîte. S'il n'existe plus de commerces au village, Charlieu n'étant qu'à 2 km de La Croix-Leigne, il se trouve une palette d'artisans : bâtiment, paysagiste, garage, fabrique de taille-haies, casse-auto. A noter enfin que l’association saint Eloi fait connaître le patrimoine, publie des témoignages d'anciens, redécouvre l'histoire de Chandon qui restera Chandon. Un jeu de mot circule dans le pays : sinon Chandon pourrait devenir chardon ! Qui s'y frotte s'y pique !

Louis Pralus


Carte d'identité

-Nombre d'habitants : 1 500
-Gentilé : Chandonnais
-Superficie : 1 200 ha
-Altitude : de 325 m à 430 m
-Communauté de communes : Charlieu-Belmont communauté
-Festivités : le comité des fêtes organise une marche en octobre, vide-grenier, Téléthon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide