Fermer la publicité

Champaret veut conserver sa Poste

Isère le 06 février 2015 - Jacques Savoye - Nord-Isère - article lu 386 fois

Champaret veut conserver sa Poste
JS - - A Champaret, les habitants mobilisés pour leur bureau de Poste.

A Bourgoin-Jallieu, le Conseil de quartier Champaret –Boussieu appelle à la mobilisation afin que le bureau de Poste ne baisse pas ses rideaux le 31 mars.

La fermeture annoncée du bureau de Poste du quartier de Champaret n’échappera pas à la campagne électorale des prochaines « départementales ». Atout ou handicap, le sujet ne pourra pas être passé sous silence par les candidats, quelle que soit leur sensibilité. Car il est d’importance pour les habitants de ce quartier qui, lors des élections municipales de 2014, avaient accordé majoritairement leurs suffrages à la liste de  Vincent Chriqui (U.M.P.- U.D.I.). Mais, depuis les élections, l’annonce par la Direction générale de la Poste de se désengager de son agence postale communale bouleverse le quotidien de ce quartier classé en zone prioritaire et où le revenu moyen annuel des habitants est de 8 900 €. Car la commune, qu’elle le veuille ou non, a un rôle à jouer dans cette affaire. En effet, depuis 1975, c’est du personnel communal qu’elle met à disposition de la Poste pour faire fonctionner ce service public. Un personnel rétribué par les finances locales quand bien même la Direction départementale de la Poste verse un dédommagement à la commune. Mais celui-ci, au fil des ans, s’est réduit  comme peau de chagrin et la collectivité locale, engagée dans une politique de réduction de sa dette, ne veut plus, ou ne peut plus, payer pour une activité qui n’est pas de sa compétence. Le personnel municipal affecté jusqu’ici au fonctionnement du bureau postal va être redéployé dans d’autres services. Et la Poste de Champaret, installée de surcroît dans un bâtiment communal, baissera ses rideaux le 31 mars.
A l’appel du Conseil de quartier, que préside Michelle Dorléac, la mobilisation a été décrétée. En réunion publique, plus de cent  habitants ont exprimé leurs craintes. « A Champaret, le tiers des habitants a plus de 60 ans. Comment, vu le coût du transport, se rendre au bureau de Poste principal qui est à plus de 2 kilomètres ? » dit - on en regrettant la « suppression d’un lieu de rencontre sociale ». A l’écoute, « attentifs à la préservation de la qualité du service rendu aux habitants sur l’ensemble de la commune », les élus locaux ont adopté à l’unanimité,  lors du conseil municipal de décembre, une motion pour « la transformation de l’agence postale communale  en bureau de Poste ».  Dans le même temps, c’est le maintien du bureau de Poste de Champfleuri (la Ville a investi 80 000 € pour le rénover) que les élus locaux ont souhaité. Autant de sujets qui alimenteront encore l’actualité locale cette année.
                                                                  Jacques Savoye



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide