Fermer la publicité

Chambon : le bout du tunnel

Isère le 22 octobre 2015 - Caroline Thermoz-Liaudy - Société - article lu 1658 fois

Chambon : le bout du tunnel
Carte-Conseil départemental - Les 2 projets sont menés de front: la piste de secours, et le nouveau tunnel

Le sujet a rythmé l'été et prend forme cet automne pour une résolution en fin d'année 2016. Le tunnel du Chambon va enfin trouver une solution avec la création d'une piste de secours.

Presque tous les acteurs étaient réunis. Ils étaient venus annoncer l’ouverture prochaine de la piste de secours en rive gauche du lac du Chambon. Une piste améliorée qui sera plus large que prévu, avec un véritable enrobé, facile à déneiger. Livrée fin octobre-début novembre, elle aura coûté 6,7 M€ (contre 5 M€ prévus initialement). Deux voitures pourront passer, seuls 600 m seront contraints mais avec des zones de dépassement.

Un ouvrage qui devrait absorber 90 % du trafic, soit celui de la population locale. Les jours de départ en vacances, les itinéraires de contournement seront encouragés, afin de ne pas engendrer de situation difficile. Sur la question des naufragés de la route éventuels les jours d’affluence, réponse à double voix du préfet et du président du conseil départemental : « nous saurons faire face. De toute façon, si problème il devait y avoir, ce ne serait pas localisé sur la piste mais sur toute la vallée ».

Quant à la solution définitive, un tunnel unique reliant ceux du grand et du petit Chambon en contournant la zone instable, elle devrait coûter 30 M€ (cofinancés par l’Etat et le Département). Une estimation puisque les appels d’offres ne sont pas lancés. Elle pourrait être livrée pour l’hiver 2016-2017. A son ouverture, la piste pourrait être utilisée comme itinéraire cyclable et tomberait sous le joug de la commune. « Et elle sera là en cas de nouvel incident qui bloquerait la circulation.» Ces solutions devraient permettre de maintenir l’activité touristique. L’Oisans engendre 55 % de l’économie touristique hivernale, soit 1,8 million de nuitées. La Région a mobilisé deux fois 100 000 € pour le tourisme et l’économie. La première enveloppe devrait bénéficier d’une rallonge.

Caroline Thermoz-Liaudy
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide