Fermer la publicité

CGPME Isère : « 2014 sera l’année du combat identitaire »

Isère le 18 février 2014 - Laurent Marchandiau - Actualités - article lu 488 fois

CGPME Isère : « 2014 sera l’année du combat identitaire »
François Albrieux, président de la CGPME Isère (© Laurent Marchandiau)

Comptant sur le département plus de 500 membres, la CGPME Isère a tenu dernièrement à Grenoble sa cérémonie de vœux.

S’éloignant du discours traditionnel, son président, François Albrieux a largement critiqué les actions du gouvernement sans oublier le Medef. « L’orchestre des couacs a joué à plein en 2013, l’assommoir fiscal a de nouveau frappé et la litanie des fermetures de sites s’est poursuivie inexorablement. Cette année s’ouvre sur une nouvelle désillusion. » Rappelant les annonces faites par le Président de la République, le 14 janvier, « marquant une authentique rupture que nous accueillons favorablement », François Albrieux a rappelé brièvement le contexte économique. « La crise est bien plus grave que nous l’imaginions tous fin 2008. Elle n’est pas seulement cyclique, nous sommes confrontés à un véritable bouleversement structurel, à la fin d’un modèle, à l’émergence d’une nouvelle planète, d’un nouvel écosystème, où les règles anciennes comme classiques n’opèrent plus. » Si les lignes de force dégagées par le discours présidentiel semblent aller dans le bon sens, François Hollande ayant (enfin ?) pris conscience de la réalité, la CGPME tient à rappeler que les « TPE et PME n’ont pas à s’engager sur le terrain de la surenchère ou de la forfanterie sur la question de l’emploi. En dix ans, celles-ci ont généré plus de 500 000 emplois. » Et de critiquer l’engagement du Medef au gouvernement promettant un million d’emplois en échange d’une réduction des charges sur les entreprises. « Le fameux cadeau n’a rien de mirifique. La proposition du président s’élève en réalité à 15 M€ -déduction faite de la fin du dispositif CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) – et ne nous fais ramener qu’à la situation de 2009. » Et de préciser que les sommes « économisées » à l’échelle des TPE et PME restent modestes. Au niveau local, l’année 2013 fut riche pour la CGPME qui a accru le nombre des entreprises adhérentes (100 de plus qu’en 2012). François Albrieux compte poursuivre son projet de mandature initiée il y a deux ans portant sur le développement de l’organisation tant au niveau de ses membres que de la représentation de la CGPME au sein des instances. Pour la CGPME Isère, « 2014 sera tout sauf une année d’attentisme ! »

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide