Fermer la publicité

CFA des Mouliniers de Saint-Etienne : CFDT et FO répondent au repreneur

Loire le 03 octobre 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 620 fois

Monsieur, Votre interview parue dans le journal L’Essor du 25 septembre  a retenu notre attention. NON, Monsieur, les salariés du CFA ne paraissent pas motivés, ils le sont et c'est pourquoi nous rejetons votre projet. NON, Monsieur, nous ne pouvons pas vous laisser annoncer des chiffres erronés  concernant  les filières Automobile et Vente pour justifier leurs fermetures.

Monsieur,

Votre interview parue dans le journal L’Essor du 25 septembre  a retenu notre attention.

NON, Monsieur, les salariés du CFA ne paraissent pas motivés, ils le sont et c'est pourquoi nous rejetons votre projet.

NON, Monsieur, nous ne pouvons pas vous laisser annoncer des chiffres erronés  concernant  les filières Automobile et Vente pour justifier leurs fermetures. Pourquoi présentez-vous pour les sections BTS le taux de réussite de 2012 et non ceux de 2013 et de 2014 tous deux de 75 % (supérieurs à la moyenne nationale) !

NON, Monsieur, nous ne voyons pas l'effort que vous prétendez faire en demandant le maintien de la subvention à son niveau actuel, alors que vous réduisez l'effectif de près de 300 apprentis et le nombre des salariés du tiers.

NON, Monsieur, nous ne pouvons pas accepter que notre outil de travail vous soit bradé sous la seule promesse d'investissements futurs et du maintien d'un Comité d'entreprise pour 2 ans (ce qui est tout simplement la loi).

Ce qui, en creux, signifie clairement que vos éventuels investissements ne seront pas créateurs d'emplois.

OUI, Monsieur nous aurions souhaité un projet pédagogique, ambitieux, motivant, s’appuyant sur le savoir-faire du personnel, respectant les valeurs de l'apprentissage  et prenant en compte les spécificités locales. Quelle approche du terrain vous autorise à penser  que les jeunes apprentis de la Loire n'ont droit qu'au niveau CAP ? Seraient-ils à vos yeux incapables d'accéder à d'autres niveaux ? Le bassin d'emploi stéphanois n'aurait-il nullement besoin de salariés très qualifiés ?

Avec nos salutations respectueuses,

Sections syndicales FO et CFDT du CFACIASEM

Saint-Etienne, le 26 septembre 2014

Lire aussi :

Philippe Rose : « La majorité des salariés des Mouliniers paraît motivée » (26 septembre 2014)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide