Fermer la publicité

Ces villes qui investissent dans la culture

Loire le 15 mai 2014 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 388 fois

Ces villes qui investissent dans la culture
(D.R.)

Dans l'Ondaine, les réalisations sont modestes, mais les trois communes qui viennent de rénover leur salle de spectacle (Unieux) ou de construire une médiathèque (Saint-Genest-Lerpt) ou un pôle culturel, (salle de spectacle et médiathèque de Roche-La-Molière) ont donné à leur ville une valeur ajoutée, en terme d'image, de créativité, parfois d'emploi, et surtout de lien social, n'hésitant pas à modifier leurs pratiques pour contribuer au dynamisme de la cité. Monique Robert, adjointe à la culture de Saint-Genest-Lerpt :, pour la médiathèque l'Esperluette (1). Pourquoi une nouvelle médiathèque ? Depuis longtemps, la bibliothèque associative avait des problèmes de locaux.

Dans l'Ondaine, les réalisations sont modestes, mais les trois communes qui viennent de rénover leur salle de spectacle (Unieux) ou de construire une médiathèque (Saint-Genest-Lerpt) ou un pôle culturel, (salle de spectacle et médiathèque de Roche-La-Molière) ont donné à leur ville une valeur ajoutée, en terme d'image, de créativité, parfois d'emploi, et surtout de lien social, n'hésitant pas à modifier leurs pratiques pour contribuer au dynamisme de la cité.
Monique Robert, adjointe à la culture de Saint-Genest-Lerpt :, pour la médiathèque l'Esperluette (1).

Pourquoi une nouvelle médiathèque ?

Depuis longtemps, la bibliothèque associative avait des problèmes de locaux. Nous avons construit l'Esperluette qui correspond aux attentes des utilisateurs, puisque lecteurs et élus ont participé à l'établissement du cahier des charges présenté aux  architectes. Ceux ci ont conçu un espace traversant chaleureux et lumineux aux larges baies vitrées, situé en plein centre-ville.
Nous sommes passés de 70 m2 à 700 m2 et nous avons souhaité mettre en place un vrai service public qui fonctionne avec une équipe mixte d'une bénévole de l'ancienne association et deux postes et demi d'employés municipaux - bientôt trois -, ce qui nous permet d'offrir de nouvelles activités autour de la lecture, de la peinture et de la musique.

Après 7 mois de fonctionnement, quel impact sur la commune ?

Notre projet a été construit sur la notion de convivialité. Nous souhaitions que la médiathèque soit un 3e lieu, après la maison ou le travail où l'on peut se rencontrer.  Le lieu et les activités s'y prêtent. Nous avons étoffé notre offre culturelle (voir encadré) et par là touché une nouvelle clientèle, notamment les jeunes et les ados.
Le rez-de-chaussée est consacré la bibliothèque de prêt adulte, au  coin presse, à l'auditorium, à la photothèque, à l'espace musique, aux expositions et au jardin; le premier étage est réservé aux enfants et ados, avec les livres-jeunesse, et l'espace-jeune enfant : c'est une petite bulle suspendue au dessus du jardin japonais. Il y a également les bureaux.
Nous constatons que le nombre de nos abonnés a doublé ; Les activités, du baby-lecteur aux portages de livres aux anciens, en passant par les écoles, en font  un lieu intergénérationnel et en lien avec la vie de Saint-Genest... Ainsi, la photothèque est en appui du mois de la photo, le prêt de partitions est en lien avec nos associations, l'école de musique et l'Automne musical...


(1) Ouverte en aout 2013, la médiathèque a coûté 1,5 M€ dont plus de 50 % venant de subventions dont celles de la Drac de Sem et du conseil général.


La médiathèque de Saint-Genest en chiffre :

1 240 abonnés dont 638 nouveaux inscrits
27 000 prêts
Nouvelles acquisitions :
1 300 livres adultes
880 BD adultes et jeunes
1 600 livres jeunesse
1 000 CD
600 DVD
77 livres audio



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide