Fermer la publicité

Centre hospitalier de Roanne : toujours la dette

Loire le 23 janvier 2014 - Louis Pralus - Roannais - article lu 655 fois

Centre hospitalier de Roanne : toujours la dette
La directrice commente la situation devant le maire et le secrétaire général de la sous-préfecture (D.R.)

Laure Déroche, maire de Roanne et présidente du conseil d'administration, l'a souhaité : « Je fais le vœu très cher que l'année 2014 voit l'hôpital sortir du rouge. » L'année 2013 a été vécue sous une forte tension avec une réorganisation et une réduction des coûts imposés.

Le maire le confirme : « notre situation est difficile. Malgré les progrès accomplis, on n'est pas sorti d'affaire. Il faut continuer à se mobiliser. » Pourtant des résultats ont été obtenus. L'hôpital de Roanne a pu conserver son centre de radiothérapie et le 15 (numéro d'appel des urgences). Bien qu'elle n'en révèle pas le montant, Laure Déroche avoue que « la dette reste importante et que la marge dégagée par les activités est insuffisante. »
La directrice du centre hospitalier, Mme Bourrachot, évoque la non certification qu'on espérait mais aussi l'espoir laissé par les visiteurs inspecteurs qui ont noté « des couleurs plus printanières » pour son établissement pour lequel ils ont noté des « améliorations réelles. » Malgré tout, le centre hospitalier de Roanne ne faiblit pas en puissance de travail, de réorganisation et de compétences. De nouveaux médecins sont arrivés. On a démarré le chantier de rénovation des urgences et lancé le chantier de l'hôpital de jour. Le mot d'ordre reste : faire des économies et donc « faire encore des efforts et trouver le bon modèle d'organisation » commente la directrice. Reprenant le slogan de l'hôpital roannais elle a formulé ses vœux avec la phrase « Ensemble soyons l'avenir ! »
Le secrétaire général de la sous-préfecture a apporté les félicitations et encouragements de l'Etat. « J'ai crû comprendre que l'année 2013 a été plutôt sombre mais rien que pour le service que vous rendez à la population je dois vous féliciter et rendre hommage à la directrice pour sa participation à des réflexions qui dépassent le cadre de l'hôpital. » Au cours de ces vœux ont été remises 40 médailles d'argent, 40 médailles de vermeil, 17 médailles d'or et 40 retraités ont été fêtés.  

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide