Fermer la publicité

Centre aqualudique de Roannais Agglomération : la bombe de Jean-Jacques Ladet

Loire le 06 février 2015 - Louis PRALUS - Collectivités locales - article lu 560 fois

Centre aqualudique de Roannais Agglomération : la bombe de Jean-Jacques Ladet
Louis Pralus - J-J Ladet (1er rang à gauche) a été le polémiste n° 1

Le projet de Roannais Agglomération d'un 3e centre nautique a créé un vif débat et une sortie inattendue de Jean-Jacques Ladet.

Le projet est ambitieux mais  Yves Nicolin ne veut pas rater les attractions les plus pointues. Le lieu d'implantation n'est pas choisi mais des sites sont préférés : La Mirandole Nord, Lentigny Ruizon, Pouilly-les-Nonains Bûche Est, Saint-Léger aéroport, Riorges Marclet Est et Ouest, Mably Les Tuileries... Le coût, initialement prévu de 50 M€ serait ramené à  30 M€.
Ouvert toute l'année ce centre aqualudique aura une vocation sportive et de loisirs avec  espaces extérieurs de plus de 1 ha, bassin de 625 m2,  bassin nordique de 1 050 m2, fosse de plongée de 20 m, soufflerie parachutisme, zone bien être, zone famille-enfants avec jeux, zone restauration indépendante. Sur les trois scenarii proposés par le bureau d'études, le n° 2 a été choisi par le conseil communautaire par 60 voix  pour, 7 voix contre et 13 absentions. Coût : 24,9 M€ HT.
Ce vote,  donnant à Yves Nicolin la possibilité de poursuivre le projet, a donné lieu à trois heures de débat. M. Gay, de Renaison : « oui c'est nécessaire mais je suis inquiet devant le dérapage possible... » Mme Brosset (FN) a voté contre. Elle parle de « projet saugrenu vu les circonstances » et évoque aussi un dérapage à l'exemple du multiplexe. Elle pense que les personnes les plus modestes seront écartées de ce centre ludique . M. Mirabel (PC) a voté contre également comme M. Barret de La Pacaudière. M. Mirabel dénonce le « coût effarant », le dossier incomplet, dit « oui » pour un nouveau bassin mais « non » pour celui-ci. M. Paput développe un discours compliqué au bout duquel on ne sait pas s'il est pour ou contre. Mais le propos qui fait sortir de ses gonds M. Nicolin vient de M. Ladet...

Pour inciter l'exécutif  à être attentif aux priorités sociales il brosse un tableau de Roanne plus noir que Zola : peuple de pauvres, de vieux, de handicapés, de malades, en face de quoi le centre nautique  n'est pas une priorité. Cependant  il votera pour. Y. Nicolin éclate de colère. « Devant le tableau que vous présentez aucun investisseur ne viendra à Roanne ! ». Mme Durantet lui demande de démissionner de son poste de vice-président s'il a une telle vision du territoire. Il dira hors conseil avoir exprimé le point de vue de sa vice-présidence.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide