Fermer la publicité

CCI : le torchon brûle avec le gouvernement

Loire le 08 juin 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 295 fois

CCI : le torchon brûle avec le gouvernement
(D.R.)

Si les conclusions définitives ne devraient être connues qu’en juillet, il apparaît qu’un nouveau train de mesures d’économies va être appliqué aux chambres de commerce et d’industrie. Selon le rapport d’inspection, « depuis 2002, l’Etat a affecté au réseau des CCI un financement qui excédait ses besoins, ce qui a permis l’accumulation de réserves financières très conséquentes ».

Si les conclusions définitives ne devraient être connues qu’en juillet, il apparaît qu’un nouveau train de mesures d’économies va être appliqué aux chambres de commerce et d’industrie.
Selon le rapport d’inspection, « depuis 2002, l’Etat a affecté au réseau des CCI un financement qui excédait ses besoins, ce qui a permis l’accumulation de réserves financières très conséquentes ». Les auteurs estiment que le produit de la taxe affectée aux CCI a augmenté de 19 % en euros constants. Le « trop versé » serait compris entre 132 et 206 M€ en moyenne par an. Afin de le « corriger » le ministère des Finances envisage de procéder à un prélèvement et de réduire la taxe pour frais de chambre. Enfin le rapport préconise une nouvelle réforme du réseau des CCI après celle de 2009. L’objectif serait de ramener leur nombre de 145 à une seule par région en 2017.
Réunis en assemblée générale de CCI France le 27 mai, les présidents de CCI ont voté une motion de défiance vis-à-vis du gouvernement. Ils font le constat du « mépris affiché (…) envers l’engagement bénévole des 5 000 chefs d’entreprise, élus, au service des entreprise et des territoires. »  « C’est donc la fonctionnarisation de ces élus de CCI par leur mise sous tutelle qui est envisagée », accusent-ils. En conséquence les présidents de CCI ont décidé de « suspendre tous les travaux en cours avec le gouvernement », de « ne plus promouvoir les politiques publiques, en particulier le pacte de responsabilité », de « ne plus transmettre les données relatives au fonctionnement des CCI et ne plus transmettre les budgets exécutés 2013 ».

M.O.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide