Fermer la publicité

CCI du Roannais - Roannais : les JPO 2014 égalent un record

Loire le 17 juillet 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Agglomération stéphanoise - article lu 616 fois

CCI du Roannais - Roannais : les JPO 2014 égalent un record
(D.R.)

« C’est la seconde fois que l’on dépasse les 5 000 visiteurs » explique Philippe Dalaudière,  président Tourisme  à la chambre de commerce et d’industrie roannaise, le 8 juillet.

Il brosse le bilan des JPO 2014. « Nous sommes juste derrière Grenoble avec 120 entreprises ouvertes au public. Saint-Etienne Montbrison se place en tête de peloton, avec 7 000 visiteurs et 165 entreprises ».  Roanne qui a lancé l’opération en 2004,  a atteint les 5 060 en 2009. « Cette année marque pour le Roannais une augmentation de 3 %. En 2013, 100 entreprises participaient aux JPO et 4 750 visiteurs avaient répondu ».
La nouveauté de la 11e édition : une semaine spécifique « scolaires-étudiants » précédant celle de l’ouverture au grand public. Sur les 5 000 visiteurs 1 300 étaient des scolaires et des étudiants pour 42 entreprise, 3 700 représentant le grand public qui découvrait 99 entreprises. Neuf nouvelles sociétés ont ouvert leurs portes.  
Philippe Dalaudière revient sur les modes d’inscription qui se sont faits essentiellement sur réservation dès le 23 janvier 2014 pour les scolaires et étudiants et le lundi 10 mars pour le grand public. Réservations obligatoires, passant par téléphone à la CCI, centre d’appel et internet.  Ce qui intéressait le public « la découverte d’un métier, la volonté de connaître un savoir-faire local ».
La 12e édition des JPO est déjà lancée : du 2 au 7 mars 2015 pour les scolaires et étudiants (date cependant à confirmer) et du 16 au 29 mars pour le grand public.  Des nouveautés : les restaurateurs ouvrent leurs établissements en tant qu’entreprises, comme les hôtels le firent en 2012. Une nouvelle venue : Révillon. Il y aura des journées à thèmes, des animations ludiques. Attention, les entreprises s’engagent à contacter les visiteurs la veille de la visite pour ne pas pénaliser ceux qui sont en liste d’attente.

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide