Fermer la publicité

Cblue veut sécuriser les réseaux des petites entreprises

Loire le 15 mars 2017 - Emilie Massard - Tech et Médias

Cblue veut sécuriser les réseaux des petites entreprises
DR - Thierry Veyre et Alexandre Jean, co-fondateurs de By my Cloud

Avec son intelligence artificielle Cblue, la société stéphanoise By my Cloud entend proposer une solution complète.

By my Cloud a été créée par Thierry et Fabienne Veyre, Alexandre Jean, tous trois dirigeants de SSII pendant de nombreuses années, et cinq autres associés en 2014. Les trois associés ont vu leur métier évoluer, et ont souhaité se réinventer en axant leur travail sur la sécurité et l’accompagnement à la transition numérique des entreprises. « Aujourd’hui, il n’est plus possible de travailler avec de vieux outils », note Alexandre Jean. « Le niveau de sécurité est effroyable dans certaines petites entreprises, qui peuvent d’ailleurs servir de porte d’entrée vers d’autres systèmes pour les hackers. La France se fait piller ses données ».

Les dirigeants de By my Cloud ont donc développé une intelligence artificielle, dénommée Cblue, qui permet une mise à niveau immédiate du système avec des outils numériques à jour. « Notre objectif est d’apporter aux TPE et PME les technologies qui étaient réservées jusqu’à maintenant aux grandes entreprises, tout en proposant une solution simple pour un coût raisonnable », ajoute Alexandre Jean. « Cblue est un système d’information complet, avec un environnement de travail mobile où le dirigeant peut retrouver ses applications métiers, sa comptabilité, etc. Aujourd’hui, Cblue n’a pas d’équivalent en France ». Toutes les opérations sont cryptées et un cockpit de pilotage est accessible pour interagir avec Cblue sans passer par un prestataire. « Le système vient accompagner le prestataire informatique sur les tâches qu’il n’a pas le temps de faire, ou qui sont répétitives et laborieuses », précise Alexandre Jean.

Par ailleurs, pour protéger la communauté de clients de Cblue, des serveurs « leurres » ont été déployés sur tous les continents pour piéger les hackers, les identifier et les bloquer. Ces serveurs enregistrent des dizaines de milliers d’attaques par jour sur certains continents. Installée au Bâtiment des hautes technologies à Saint-Etienne, la société a aujourd’hui terminé la phase de R&D de Cblue, et s’est lancée dans la commercialisation de son produit depuis fin 2016. Son prochain objectif : recruter un commercial et développer un réseau de distribution.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide