Fermer la publicité

Carrosserie - Solight veut lever 0,6 M€ par crowdfunding

Loire le 20 novembre 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 590 fois

Carrosserie - Solight veut lever 0,6 M€ par crowdfunding
Pour la réussite de l'opération, Solight doit collecter d'ici ce vendredi 75 % des 600 000 EUR (D.R.)

Raphaël Baudet n’a aucun doute sur l’avenir promis à l’innovation technologique développée par son entreprise.

Mais il a un besoin urgent de financer son développement, ainsi que les pertes du premier exercice. Installée à Sainte-Sigolène en Haute-Loire, Solight a été créée en 2013 à partir de la reprise d’actifs de la société Versaplast, d’Aix-en-Provence, en liquidation judicaire, et d’une reprise partielle d’actifs de la carrosserie industrielle Giraudon, d’Yssingeaux. Son dirigeant et principal actionnaire, Raphaël Baudet, fabrique en interne des panneaux composites alvéolaires, en nid d’abeille, qui constituent la coque autoportante de véhicules utilitaires de 3,5 t à 7,5 t.

Des prévisions « trop optimistes »

Le matériau ainsi utilisé remplace le traditionnel panneau de type « plywood », en feuilles de contreplaqué collées entre elles et recouvertes d’une feuille de polyester. « Nos coques et leurs fixations sur le châssis du véhicule sont beaucoup plus légères. Elles permettent de gagner 400 kg, (…) d’augmenter la charge embarquée ou de réduire la consommation de carburant et les rejets de CO2, explique le dirigeant de cette PME de près de 15 salariés. Le polypropylène que nous utilisons, avec éventuellement de l’élastomère pour la partie qui constitue le plancher, présente aussi l’avantage d’être plus facile à recycler », ajoute-t-il.
Philippe Baudet reconnaît que ses prévisions de ventes étaient « trop optimistes » et que des pertes importantes marqueront le premier exercice, de 17 mois, qui s’achèvera fin décembre, avec un chiffre d’affaires de 1,3 M€. Un repositionnement commercial a été opéré, sur la base de partenariats avec des sociétés spécialisées dans l’installation de kits de carrosserie. Pour financer les pertes et le BFR, Solight met actuellement 46 % de son capital à la disposition d’investisseurs, à l’occasion d’une levée de fonds de 600 000 €, réalisées via AB Funding, de Villeurbanne. L’opération, qui s’achève le 21 novembre, est la première menée par cette plateforme régionale d’equity crowdfunding (prise de participation au capital), créée par Jean-Charles Cotin.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide