Fermer la publicité

Cancer : faire entrer la prévention dans les entreprises

Loire le 12 juin 2014 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 301 fois

Cancer : faire entrer la prévention dans les entreprises
La préfète de la Loire dans un rayon de supermaché avec le directeur de l'ICL (D.R..)

« Sur les 145 000 décès par cancer, on estime qu’environ 70 000 pourraient être prévenus par une meilleure participation aux dépistages », expose son directeur, le professeur Franck Chauvin.

« Malheureusement en France on participe peu aux campagnes de dépistage : 50 % pour le cancer du sein, 30 % pour le cancer du colon. Il y a un vrai problème d’adhésion à ces campagnes. » C’est la raison pour laquelle la  plateforme de prévention des cancers interrégionale installée à Saint-Etienne, près du CHU et de l’Institut de cancérologie de la Loire (ICL), cible prioritairement le public des scolaires et des « jeunes » adultes. Les scolaires car les bons comportements acquis tôt sont mieux ancrés dans une hygiène de vie et les adultes avant 45 parce que les dépistages sont « probablement très efficaces à cet âge : ils ont une meilleure estime de soi et il est encore temps de changer ses comportements comme on le voit avec l’arrêt du tabac. »

Un parcours-exposition pédagogique

Le centre Hygée a co-signé avec les comités départementaux de la Ligue contre le cancer, Saint-Etienne Métropole, le conseil général de la Loire, la Mutualité française Loire et le CHU, une charte « Entreprises citoyennes Prévention cancer ». La préfecture de la Loire, et avec elle les forces de sécurité ont rejoint le mouvement. Concrètement des agents sont invités à se rendre au centre Hygée pour suivre le parcours-exposition. Muni d’une sorte de télécommande dans laquelle le visiteur entre des renseignements le concernant (âge, taille, poids), le visiteur peut prendre connaissance des informations adaptées. Les animations se déploient sur écran tactile et avec une table numérique ou encore un rayon de supermarché qui permet de tester les habitudes alimentaires des visiteurs. Un parcours-exposition qui peut se déplacer au sein même des entreprises signataires qui en font la demande.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide