Fermer la publicité

Cadeau Maestro : la nouvelle ficelle

Loire le 25 mars 2015 - Emilie Massard - Tech et Médias - article lu 368 fois

Cadeau Maestro : la nouvelle ficelle
Emilie Massard - L'équipe de Cadeau Maestro une nouvelle fois à la pointe de l'innovation

La boutique de gadgets et accessoires insolites ajoute une nouvelle corde à son arc avec l'arrivée d'une nouvelle technologie qui lui permet de faire un pont entre la boutique et le site Internet. Les clients stéphanois ou de passage pourront désormais enrichir leur visite en boutique grâce à ce nouveau dispositif.

Sylvain Bruyère et Charline Sagnard, co-fondateurs de Cadeau Maestro, font figures de pionniers dans le e-commerce ligérien. Et ils le prouvent une nouvelle fois avec l’installation d’un nouveau dispositif dans leur boutique stéphanoise de la rue Michelet : la technologie NFC va permettre à leurs clients d’accéder à de nombreuses informations.

« C'est disponible sur tous les smartphones sans avoir besoin de télécharger une application et très simple d’utilisation, c’est ce qui nous a séduit, explique Sylvain Bruyère. Il suffit en effet que le NFC soit activé sur le téléphone pour que le client puisse accéder aux informations que nous lui proposons, en visant simplement les pastilles disséminées dans la boutique avec son téléphone. Ce n’est pas un investissement important pour nous, sauf en matière grise pour réfléchir aux emplacements et au contenu diffusé. »

Une vingtaine de stickers ont ainsi été disposés dans le magasin et permettent au client d’accéder directement sur son téléphone, selon le produit ou le rayon concerné, à une vidéo de démonstration, une fiche produit détaillée ou encore à des produits similaires disponibles sur le site Internet ou aux réseaux sociaux pour donner un avis. « Nous avons plus de 3 000 références sur le site Internet, on ne peut pas toutes les mettre en boutique, précise Sylvain Bruyère. C’est donc une manière pour nous de les mettre en valeur, ainsi que tout le contenu que nous avons crée autour des produits. Nous avons construit la boutique et le site pour qu’ils soient complémentaires, aujourd’hui ils le sont encore plus. »

C’est aussi une manière de compléter l’offre et le conseil en magasin. Un écran tactile était déjà à disposition des clients, et les deux vendeurs restent disponibles. « Il n’est pas question que la technologie se substitue à nos conseils, ajoute Romain Bathelot, responsable de la boutique. Mais c’est un plus, quand on a du monde en boutique et qu’on ne peut pas répondre en temps voulu, ou bien pour une clientèle jeune qui aime se débrouiller seule. Ça nous est utile aussi quand nous répondons à des clients, pour accéder rapidement à des informations.»

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide